Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 14:42

Les enfants ne comprennent pas toujours les raisons pour lesquelles on leur demande sans arrêt de se dépêcher, de se presser, allez vite on va être en retard, vite vite vite vite vite!!! Quand mon fils me demande pourquoi on se dépêche, je lui réponds "Mais tu sais bien, on ne va pas arriver à l'heure / on a encore tout ça à faire / il faut, il faut, il faut, ...", alors que j'aimerais lui répondre tout simplement : "Pour rien, mon Loup, tu as raison. Allez viens, on va jouer ...".

 

Sauf que ce n'est pas possible. Notre vie n'est qu'une succession d'horaires à respecter, de contraintes logistiques à assumer, de papiers à remplir, de dossiers à terminer.

 

J'assume pleinement le fait de travailler, je ne suis absolument pas faite pour rester à la maison à garder mes enfants. J'admire celles qui le font, et encore plus celles qui choisissent d'en faire leur métier, j'en serais bien incapable. Pourtant, mon choix fait que mes enfants subissent depuis toujours un stress qui ne devrait pas être le leur.

 

Ça commence dès le matin. La douche, le petit-déjeuner l'oeil rivé sur la montre. Gérer les réveils difficiles du grand, ne pas s'énerver, accepter qu'il vienne sur nos genoux, parlementer, tout en ne quittant pas l'heure des yeux. Et après tout se précipite. Préparer le sac pour la Nounou, habiller Loulou parce qu'on est déjà en retard et qu'il met des plombes à s'habiller tout seul, aller réveiller la petite dix minutes avant de partir. Ouf, nous sommes dans la voiture! Regarder l'heure qui tourne, encore, par crainte que les stops chez la Nounou et à l'école ne me fasse rater mon train. Et là, enfin, vingt minutes dans une bulle.

 

Dans la journée, il y a les réunions qui s'éternisent, les coups de fil, les échéances à respecter. Avec au milieu des pauses lecture et plaisanteries, c'est juste une question de survie! Parfois, planifier les rendez-vous perso, appeler les uns et les autres, ne pas s'emmêler dans tout ça. Organiser, prévoir, dresser des listes. Mon cerveau a changé de mode de fonctionnement depuis que je suis Maman.

 

Pendant la pause déjeuner, le blog. Certains pourraient trouver ça contraignant, et en réalité ça l'est bel et bien. Mais là aussi c'est une discipline, mais dans le joli sens du terme, celui de la passion. De toute manière je n'arrive plus à m'en passer. Et puis il y a aussi les quelques achats que je ne peux faire qu'à ce moment-là, les sauts de puce en centre ville pour aller respirer la pollution, quand ce ne sont pas des rendez-vous pour moi. Et parfois, comme je m'ennuie, je me rajoute quelques tâches : les courses pour mon Père, ses rendez-vous, et un petit swap, aussi ...

 

Le soir, attention, ne pas rater le train, cela décalerait la récupération des enfants chez leur Nounou, et leur repas. Tout est millimétré. Nous rentrons à temps pour leur permettre de jouer un peu avant de passer à table, puis le dîner, puis 1/2 heure de jeux ou de bain, puis le coucher. Rentrés à 18h45, nous arrivons à poser notre cerveau deux heures plus tard, une fois que les enfants ont accepté de mettre un terme à nos allers-retours pour cause de soif / pipi / câlin encore s'il-te-plaît ...

 

Voilà, grosso-modo, le résumé d'une de mes semaines classiques. Quand il n'y a pas, donc, à courir chez le pédiatre ou autre élément perturbateur de planning bien huilé.

 

Et le week-end alors ? Je vous rassure, nous arrivons à rester tranquilles à la maison. Je vous fais grâce des courses au supermarché, hein, je n'arrive même pas à croire moi-même que je fais faire des courses le samedi!

Quoi qu'il en soit, nous n'échappons pas aux réveils matinaux grâce à cause de notre système individuel d'alarme intégrée, breveté en 2009, dont nous n'avons toujours pas compris le mode d'emploi. Et le fait qu'il ne se déclenche que les jours où nous pourrions dormir est un défaut de construction dont nous nous serions bien passés!

 

Parfois, je me dis que j'aimerais bien caser quelques heures de sport dans tout ça. Parce que oui, fût une époque où je courrais pour le plaisir, mais ça c'est une autre histoire. Presque une histoire lointaine. Et puis quand je réfléchis aux moments où je pourrais peut-être le faire, je réalise que :

1/ Je n'ai absolument pas le temps;

2/ Je n'ai absolument pas le temps (ceci n'est pas une répétition).

 

Ah si tiens, en ce moment je ne dors pas entre deux et quatre heures du matin. Je devrais peut-être en profiter, non ?

 

http://www.point-fort.com/images/cinema/besson%20collette.JPG

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by malise - dans Etre une Maman
commenter cet article

commentaires

Aurélie 15/03/2013 15:14

j'ai la chance de ne pas avoir le stress de l'habillage du matin ! je dis la chance parce que quand je vois l'état de mon mari au moment de quitter la maison, je me dis que c'est une épreuve !!!
(pour comprendre le contexte: je suis en télé-travail, donc mon bureau est dans la maison mais je dois respecter les horaires de l'équipe, et donc je commence à 7h).
Mais c'est clair que les enfants ne savent absolument pas ce que veut dire "on doit se dépêcher" !

malise 15/03/2013 16:21



Je connais ce que tu dis. Avant que nous ne déménagions, c'était le Papa qui gérait intégralement le matin. Il s'en sortait très bien, mais je crois que maintenant qu'il a pris l'habitude de me
laisser m'en occuper, ça risque de lui être difficile de recommencer à la prochaine rentrée comme c'est prévu! Ben
dis-donc, ça ne doit pas ête évident pour toi d'être à côté et de ne pas intervenir ... Chapeau!



Ptisa 15/03/2013 10:37

ben, je dors pas mdr !

malise 15/03/2013 10:40



Warrior!!!



EloD16 15/03/2013 08:23

Et encore une fois Malise, c'est ma vie que je lis dans tes mots...! Quand de temps en temps j'envisage moi aussi de me mettre à coucher sur le clavier mon quotidien et mes pensées, je réalise vite
que tu le fais "trop" bien pour moi, et que je n'ai pas cette rigueur et cette discipline qui te pousse à écrire tous les jours et à nous régaler de tes mots (oui, mon défaut, la discipline....si
j'en avais, ça se saurait : je ferais probablement 10kg de moins, mes enfants obéiraient d'avantage et la poussière ne serait pas la meilleure amie de mes meubles...!) Bref,encore une bribe de vie
qui pourrait être mienne!!! Si, tu l'auras compris, je suis comme toi et beaucoup d'autres, une "running mum", je m'arrêterais juste 2 min sur "la bulle" du transport en commun...Pour moi, c'est
voiture, 35 min matin et soir (la campagne c'est bien, mais c'est loin...) avec bien sûr les arrêts à l'école et chez la nounou. Et si cette route (-ine), si pesante au début, est souvent
épuisante, il est un moment que j'apprécie par dessus tout : celui des 15 min jusqu'au boulot, seule au volant, une fois les enfants à destination! "Ma bulle" à moi, mon instant de répit avant que
la journée continue...J'ai souvent dit (un peu amèrement je dois dire les premières années) que, éloignement oblige, mon véhicule était ma maison, mais pendant ces 15 min, ma réflexion prend tout
son sens. Je suis seule, au calme, en sécurité (toute relative bien sûr..) dans cet endroit chaud et assez douillé...comme dans ce que l'on peut attendre d'un foyer parfois...Et surtout, je n'ai
plus rien à faire que de conduire jusqu'au travail, je ne m'occupe plus que de moi.Je lâche prise quelques minutes, je ne suis plus celle qui gère et organise pour les autres...
Alors, après avoir encore une fois occupé la moitié de la page en commentaire, je te laisse sur cette question : "dois-je encore déménager plus loin pour que ce petit moment de répit soit encore
plus long??!!!"
Bisous ma belle, et bon courage à toi et à toutes pour ces moments de course commune!!!

malise 15/03/2013 13:41



Merci Elodie, je suis ravie de voir que mes billets continuent à te plaire, et que nous partageons tant de choses ... C'est bien que tu arives à profiter de ton moment en voiture, parce que moi
lorsque j'étais obligée de la prendre cela me stressait encore d'avantage. Quant à déménager plus loin, je ne suis pas sûre que rallonger ton temps de trajet te permettrait de te détendre
d'avantage. Moi je mettrais plus d'une heure pour aller au boulot si je devais conduire, et je n'envisage pas vraiment ça comme un super moment (bouchons, panique d'être en retard à cause de la
circulation, aléas du temps ...). Quand le train va, tout va!!!



pauline k 14/03/2013 22:52

on a vraiment des vies de fous...
tiens on pourrait se donner rdv la nuit à 2h... même topo par ici... gggrrr

malise 15/03/2013 13:35



Rhoo pinaize, mais quelle galère! J'en peux plus là, et quand je ne me réveille pas toute seule, c'est ma fille qui me réclame ... Faites des gosses, qu'ils disaient!!!



Marie mon-nid 14/03/2013 19:49

Tu sais, presser les loulous sans arrêt, je le fais autant en ne travaillant pas en ce moment... Parce que si ce n'est pas le travail qui dicte nos horaires, c'est l'école... Matin, fin de matinée,
début d'après-midi puis après-midi... et les activités extra-scolaires, et l'heure du coucher, et, et, et...

malise 15/03/2013 13:32



Pfff oui, je sais bien, on est toutes dans le même bateau ...



Présentation

  • : Mes enfants, mon blog, ... et moi
  • Mes enfants, mon blog, ... et moi
  • : Une fenêtre sur ma vie, une porte ouverte sur mes bonheurs, un accès à mes pensées, un passage vers mes humeurs ... Bienvenue chez moi, vous êtes chez vous !
  • Contact

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Merci aux    personnes qui m'ont rendu visite depuis le 22 mars 2012.

Archives

Le blog a déménagé

Ce blog n'est plus mis-à-jour depuis le 07 janvier 2014.

Pour connaître la suite de nos aventures, rendez-vous ici :

http://malise.net

Pour me suivre ...

Suivez-moi sur Hellocoton

http://1.bp.blogspot.com/-Et-LOTl6kGM/T_bMWoVqx4I/AAAAAAAAAQ8/IXHLA99IwiY/s170/fb.png
http://fr.locita.com/wp-content/uploads/2013/03/instagram-application-mobile-photo4.jpg

Le swap du nain : j'en suis!

 

Saturnain

Parfois je suis là, aussi :

macaron-redactrices-turquoise-300px

macaron (2)