Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 16:15

Cela aurait pu être un livre impudique. Cela aurait pu être un étalage de descriptions crues. Cela aurait pu être vulgaire.

 

Cela ne l'est point, bien au contraire.

 

De 12 à 87 ans, l'auteur s'est acharné à tenir un journal intime bien particulier : celui des réactions de son corps face aux évènements de sa vie. Il n'est question ici ni de sentiments, ni de grands déballages, mais d'une description quasi scientifique de la mécanique humaine.

 

Je dois avouer que je l'ai trouvé surprenant, ce livre écrit par un homme, moi qui suis une femme. J'ai mis un peu de temps à en trouver l'intérêt, à prendre le recul nécessaire.

 

Puis je me suis laissée happer. Littéralement avaler par cette intimité décrite de façon si différente. Par ce corps qui, de 1936 à 2010, va affronter les sursauts de l'enfance, de l'adolescence, de la découverte de l'Amour, de la paternité, puis de la vieillesse.

 

Comment ne pas se mettre à sa place ? Comment ne pas se reconnaître, malgré notre difference de sexe, tant il décrit de façon réaliste le passage du temps sur notre enveloppe charnelle ?

 

Je ne vous encourage que trop à lire ce livre magnifique, qui m'a marquée à un point que je n'aurais imaginé en parcourant les premières pages.

 

Quelques extraits qui, j'espère vous mettrons l'eau à la bouche.

 

28 ans, 2 mois, 17 jours

"Naissance de Bruno. Un bébé nous est né. Installé à la maison comme s'il était là depuis toujours! J'en reste sans voix. Mon fils m'est un objet de stupeur familière."

 

28 ans, 3 mois, 17 jours

"Devenir père, c'est devenir manchot. Depuis un mois je n'ai plus qu'un bras, l'autre porte Bruno. Manchot du jour au lendemain. On s'y fait."

 

36 ans, 11 mois, 21 jours

"Au square, Bruno et un garçonnet de son âge sacrifient au rituel immémorial de comparer leurs biceps. Deux petits bras pliés à angle droit, deux poings fermés, deux biceps bandés, deux visages théâtralement crispés par l'effort. Nous passons notre vie à comparer nos corps. Mais une fois sortis de l'enfance, de façon furtive, presque honteuse. A quinze ans sur la plage, j'évaluais les biceps et les abdominaux des garçons de mon âge. A dix-huit ou vingt ans, ce renflement sous le maillot de bain. A trente, à quarante, ce sont leurs cheveux que les hommes comparent (malheur aux chauves). A cinquante ans, le ventre (ne pas en prendre), à soixante ans, les dents (ne pas en perdre). Et maintenant, dans ces assemblées de vieux crocodiles que sont nos autorités de tutelle, le dos, les pas, la façon d'essuyer sa bouche, de se lever, d'enfiler son manteau, l'âge, en somme, tout simplement l'âge. Untel fait beaucoup plus vieux que moi, ne trouvez-vous pas ?"

 

53 ans, 9 mois, 24 jours

"... Ce que le prétendu instinct parental leur a caché c'est la formidable disproportion des forces en présence. Les bébés développent une énergie sans commune mesure avec la nôtre. Face à ces vies en expansion nous faisons figure de vieux vivants. Même dans leurs pires débordements les jeunes adultes veillent à l'économie de leur forces. Les bébés, non. Énergie prédatrice à l'état pur, ils se nourrissent sans vergogne sur la bête. Hors du sommeil, point de repos. Et justement, fort peu de sommeil chez les jeunes parents ..."

 

55 ans, 4 mois, 21 jours

"Certains changements de notre corps me font penser à ces rues qu'on arpente depuis des années. Un jour un commerce ferme, l'enseigne a disparu, le local est vide, le bail à céder, et on se demande ce qu'il y avait là auparavant, c'est-à-dire la semaine dernière."

 

Je n'en dit pas plus, sinon ceci : lisez-le!

 

http://images.telerama.fr/medias/2012/02/media_78112/journal-d-un-corps,M69625.jpg

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

isa 22/09/2012 10:40

Cela ne ressemble pas trop à du Daniel Pennac mais il faut dire que cela fait bien longtemps que je n'ai rien lu de cet auteur ... Je me laisserais bien tenter à nouveau !

malise 24/09/2012 09:48



Je t'avoue mon ignorance, je n'avais rien lu de lui avant ... J'ai quand même mis un peu de temps à entrer dans le livre, les descriptions de son enfance au début sont longues et assez
assomantes. Mais à un moment, hop, on est happé par sa façon de traiter les choses. C'est aussi pour ça que j'ai voulu en parler, parce que bizarrement on se retrouve dans ce qu'il écrit!



Présentation

  • : Mes enfants, mon blog, ... et moi
  • Mes enfants, mon blog, ... et moi
  • : Une fenêtre sur ma vie, une porte ouverte sur mes bonheurs, un accès à mes pensées, un passage vers mes humeurs ... Bienvenue chez moi, vous êtes chez vous !
  • Contact

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Merci aux    personnes qui m'ont rendu visite depuis le 22 mars 2012.

Archives

Le blog a déménagé

Ce blog n'est plus mis-à-jour depuis le 07 janvier 2014.

Pour connaître la suite de nos aventures, rendez-vous ici :

http://malise.net

Pour me suivre ...

Suivez-moi sur Hellocoton

http://1.bp.blogspot.com/-Et-LOTl6kGM/T_bMWoVqx4I/AAAAAAAAAQ8/IXHLA99IwiY/s170/fb.png
http://fr.locita.com/wp-content/uploads/2013/03/instagram-application-mobile-photo4.jpg

Le swap du nain : j'en suis!

 

Saturnain

Parfois je suis là, aussi :

macaron-redactrices-turquoise-300px

macaron (2)