Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 15:02

PlusouMoinsPreviously on "Le blog de malise" :

Vous qui suivez avec fidélité ma vie ô combien passionnante (ahem!), vous devez vous rappeler que la semaine dernière (ou celle d'avant, j'arrive même plus à suivre, tiens!) j'avais fait des pieds et des mains pour me dépatouiller avec un médecin fort peu coopératif / des cliniques qui me renvoyaient les unes vers les autres / des allers et retours chez mon Papounetchériquej'aimetrèsfort mais que je secouerais bien un peu quand même! Mon moral jouais au yoyo, mais j'essayais de POSITIVER tout en échouant lamentablement. Bref.

 

Comme je suis sûre que vous trépignez d'impatience de connaître l'épisode du jour, je ne vais pas vous faire languir plus longtemps, et je lève enfin ce suspens insoutenable.

 

Voici donc, rien que pour vous, le 40ème épisode d'une série en passe de devenir une saga, mon petit bilan de semaine :

 

Moins : le Parkinson de mon Père est confirmé.

Plus : comme nous le pensions, il en est heureusement à un stade très léger, qui devrait très rapidement s'effacer avec le traitement. Grosse hâte, là!

Plus : sa neurologue. A l'extrême opposé de ce qui sert de médecin référent à mon Père, elle s'est montrée incroyablement douce et attentionnée. Pour vous dire, elle tenait mon Père par la main pour lui annoncer les "bonnes nouvelles". Mon Papa, on aurait dit un petit enfant devant une Princesse, je vous jure! Non seulement elle l'a rassuré, mais en plus elle lui a redonné un peu de moral, ce qui n'était pas une mince affaire, croyez-moi!

 

Moins : après toutes les démarches entreprises pour placer mon Père en "maison de convalescence" (en clinique psychiatrique, donc!), nous avions enfin obtenu une admission pour jeudi. Arrivés sur place, nous apprenons que mon Père n'aura pas une chambre individuelle, comme j'avais pourtant bien spécifié à son généraliste d'en faire la demande. Bien entendu, lui qui ne voulait déjà pas lever le petit doigt pour contacter la clinique, ne s'est certainement pas éternisé pour réclamer ce que nous voulions ...

Panique à bord! Mon Père était livide, complètement tétanisé.

Comprenez-bien. C'est un homme d'un certain âge qui vit seul depuis longtemps, qui ne supporte pas de se voir diminué, qui déteste la promiscuité, et qui faisait certainement cette démarche pour nous faire plaisir et nous rassurer. En dépit des efforts des infirmières et du médecin de garde pour le convaincre, il n'y a rien eu à faire. Il a refusé catégoriquement de rester.

Avant de repartir, nous sommes quand même allés visiter une chambre, histoire de nous faire une idée sur les lieux ... Allez, 10 mètres carrés à tout casser, 3 lits séparés par à peine 5 centimètres, et les sanitaires sur le pallier. Mon Père, qui a quand même réussi à conserver son humour, s'est aussitôt enquis de l'emplacement des wc. "Et je suppose que les toilettes sont au fond du jardin, c'est ça ?". On était morts-de-rire, ça nous a fait du bien!!!

Cet endroit-là, qui paraissait tellement idyllique au vu du site internet, n'est en réalité comme le dit mon Amoureux qu'un espèce de mouroir dans lequel on ne peut même pas imaginer que des personnes puissent réussir à se soigner ... Glauquissime!

Moins : mon Père est donc rentré chez lui, retour à la case départ, et de nouvelles démarches en perspective pour moi afin d'obtenir un étayage (passage à domicile d'une auxiliaire de vie et d'une aide-ménagère). Parce que, sans aucune surprise, le médecin tête de chien ne veut toujours pas nous aider. "Regardez dans les pages jaunes", qu'il m'a dit. Quelle sollicitude!

Plus : on dirait que cet épisode lui a redonné un peu de mors aux dents, croisons les doigts pour que cela dure ...

 

Moins : je suis baladeuuuh, complètebent baladeuuuh ... Pfff, j'en ai maaarre!!!

Plus : ce soir, ce sont les vacances. Nous partons demain pour une semaine de ski, avec mes Beaux-Parents. Pour la première fois depuis bien (trop) longtemps, mon Amoureux et moi allons pouvoir surfer en coeur. Si les Dieux du mauvais temps et de la Poisse pouvaient se faire oublier un peu, ça nous ferait bien plaisir!!! A bon entendeur!

 

Alors voilà, je vous laisse pour vous retrouver d'ici une grosse semaine. Entre-temps, mon blog fêtera sa première année. Je ne serai pas là pour souffler la bougie, mais je vous ai concocté un petit concours de derrière les fagots pour vous gâter, je ne vous dit que ça!!!

 

Belle semaine à toutes, portez-vous bien! Je vous embrasse.

 

Et n'oubliez pas, rdv vendredi 22 mars!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 14:42

Les enfants ne comprennent pas toujours les raisons pour lesquelles on leur demande sans arrêt de se dépêcher, de se presser, allez vite on va être en retard, vite vite vite vite vite!!! Quand mon fils me demande pourquoi on se dépêche, je lui réponds "Mais tu sais bien, on ne va pas arriver à l'heure / on a encore tout ça à faire / il faut, il faut, il faut, ...", alors que j'aimerais lui répondre tout simplement : "Pour rien, mon Loup, tu as raison. Allez viens, on va jouer ...".

 

Sauf que ce n'est pas possible. Notre vie n'est qu'une succession d'horaires à respecter, de contraintes logistiques à assumer, de papiers à remplir, de dossiers à terminer.

 

J'assume pleinement le fait de travailler, je ne suis absolument pas faite pour rester à la maison à garder mes enfants. J'admire celles qui le font, et encore plus celles qui choisissent d'en faire leur métier, j'en serais bien incapable. Pourtant, mon choix fait que mes enfants subissent depuis toujours un stress qui ne devrait pas être le leur.

 

Ça commence dès le matin. La douche, le petit-déjeuner l'oeil rivé sur la montre. Gérer les réveils difficiles du grand, ne pas s'énerver, accepter qu'il vienne sur nos genoux, parlementer, tout en ne quittant pas l'heure des yeux. Et après tout se précipite. Préparer le sac pour la Nounou, habiller Loulou parce qu'on est déjà en retard et qu'il met des plombes à s'habiller tout seul, aller réveiller la petite dix minutes avant de partir. Ouf, nous sommes dans la voiture! Regarder l'heure qui tourne, encore, par crainte que les stops chez la Nounou et à l'école ne me fasse rater mon train. Et là, enfin, vingt minutes dans une bulle.

 

Dans la journée, il y a les réunions qui s'éternisent, les coups de fil, les échéances à respecter. Avec au milieu des pauses lecture et plaisanteries, c'est juste une question de survie! Parfois, planifier les rendez-vous perso, appeler les uns et les autres, ne pas s'emmêler dans tout ça. Organiser, prévoir, dresser des listes. Mon cerveau a changé de mode de fonctionnement depuis que je suis Maman.

 

Pendant la pause déjeuner, le blog. Certains pourraient trouver ça contraignant, et en réalité ça l'est bel et bien. Mais là aussi c'est une discipline, mais dans le joli sens du terme, celui de la passion. De toute manière je n'arrive plus à m'en passer. Et puis il y a aussi les quelques achats que je ne peux faire qu'à ce moment-là, les sauts de puce en centre ville pour aller respirer la pollution, quand ce ne sont pas des rendez-vous pour moi. Et parfois, comme je m'ennuie, je me rajoute quelques tâches : les courses pour mon Père, ses rendez-vous, et un petit swap, aussi ...

 

Le soir, attention, ne pas rater le train, cela décalerait la récupération des enfants chez leur Nounou, et leur repas. Tout est millimétré. Nous rentrons à temps pour leur permettre de jouer un peu avant de passer à table, puis le dîner, puis 1/2 heure de jeux ou de bain, puis le coucher. Rentrés à 18h45, nous arrivons à poser notre cerveau deux heures plus tard, une fois que les enfants ont accepté de mettre un terme à nos allers-retours pour cause de soif / pipi / câlin encore s'il-te-plaît ...

 

Voilà, grosso-modo, le résumé d'une de mes semaines classiques. Quand il n'y a pas, donc, à courir chez le pédiatre ou autre élément perturbateur de planning bien huilé.

 

Et le week-end alors ? Je vous rassure, nous arrivons à rester tranquilles à la maison. Je vous fais grâce des courses au supermarché, hein, je n'arrive même pas à croire moi-même que je fais faire des courses le samedi!

Quoi qu'il en soit, nous n'échappons pas aux réveils matinaux grâce à cause de notre système individuel d'alarme intégrée, breveté en 2009, dont nous n'avons toujours pas compris le mode d'emploi. Et le fait qu'il ne se déclenche que les jours où nous pourrions dormir est un défaut de construction dont nous nous serions bien passés!

 

Parfois, je me dis que j'aimerais bien caser quelques heures de sport dans tout ça. Parce que oui, fût une époque où je courrais pour le plaisir, mais ça c'est une autre histoire. Presque une histoire lointaine. Et puis quand je réfléchis aux moments où je pourrais peut-être le faire, je réalise que :

1/ Je n'ai absolument pas le temps;

2/ Je n'ai absolument pas le temps (ceci n'est pas une répétition).

 

Ah si tiens, en ce moment je ne dors pas entre deux et quatre heures du matin. Je devrais peut-être en profiter, non ?

 

http://www.point-fort.com/images/cinema/besson%20collette.JPG

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by malise - dans Etre une Maman
commenter cet article
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 14:16

 

Le blog a déménagé.

 

Vous pouvez désormais retrouver cet article à l'adresse suivante :

http://malise.net/2013/03/13/this-moment-malise-18/

Repost 0
Published by malise - dans This moment
commenter cet article
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 09:03

Comme Coucou Maman en avait assez que les grands ne répondent jamais à ses tags, elle a décidé de donner le micro aux Loupiots, histoire de se venger un peu!

 

Loulou et Loulette ont donc patiemment attendu que je daigne leur laisser un peu l'ordi, et ils se sont lancés pour leur 1ère école des fans de  ... Coucou Maman! Sans se taper dessus à coups de clavier, svp! (ouais, faut que je surveille un peu ce qu'ils racontent, quand même!!!).

 

1- "C’est quoi ta plus grosse bêtise ?"


Loulou : moi je suis toujours très très sage. D'ailleurs, ma Mamie elle dit que je suis parfait. Je n'ai jamais fait de très grosse bêtise, cependant j'aime bien foncer avec mon vélo dans tous les murs et tous les meubles. Aussi, je jette toutes mes voitures, et c'est encore mieux quand je le fais de tout en haut des marches. Un jour aussi, j'ai fait rouler ma voiture sur l'enceinte de Papa, et il a crié très très fort. Et avant j'aimais bien m'amuser avec la porte du congélateur, parce que Maman elle le voyait pas tout de suite, et alors le congélateur il était plein de glaçons tout froids et de la neige pour m'amuser avec. Ah oui et puis une fois Maman elle a raconté que quand j'étais un très petit bébé, je lui ai fait caca dessus, mais alors de partout, même dans les cheveux et sur la figure. Mais maintenant je peux plus le faire ...

 

Loulette : pipi tata l'eau là. Paaati!

 

Loulou : là ma soeur elle dit qu'une fois quand je faisais pipi sur le wc, elle a attendu que j'ai fini et elle a mis ses mains dedans pour attraper un truc qui rend l'eau toute bleue. Et puis après elle a couru partout dans la maison, ça faisait plein de traces bleues aussi. Et sa veste et son pantalon ils étaient bleus. Et ses mains, et ses joues. Mais pas sa bouche, parce que Maman elle est arrivée juste à temps. J'ai bien rigolé, moi. Loulette aussi, elle a couru encore plus en voyant Maman, elle riait en secouant le truc qu'elle avait pris dans le wc. Ah ouais, c'était bien ce soir là!!!

 

2- "T’as le droit de regarder la télé ? c’est quoi tes Dessins animés préférés ?"

 

Loulou : avant quand on habitait dans notre ancienne maison je pouvais regarder les dessins-animés en prenant mon petit déjeuner. Mais maintenant j'ai plus le droit. Chez Mamie par contre j'ai encore le droit. Et sinon des fois je peux regarder Vroum Planet, ou Tom et Jerry, ou Cars. Mais en vrai je regarde pas trop la télé. Sinon aussi quand je suis fatigué je peux voir Trotro sur l'ordinateur, ou Sam-Sam.

 

Loulette : Bayaaa! Bayaaaa!

 

3- "Tu fais quoi pour faire craquer Maman ?"

 

Loulou : ben je fais rien en fait, mais Maman y'a plein de trucs qu'elle veut pas que je fasse et ça l'énerve quand je les fais quand même. Elle veut même pas que je mange avec mes doigts, ou que je joue avec mes voitures à table. Elle veut pas que je jette mes voitures non plus, ou que je cours partout en criant. Mais ce qu'elle aime pas du tout je crois, c'est quand je fais la course avec Loulette et que je la pousse pour rigoler. Elle crie toujours quand je fais ça, elle dit qu'elle a peur que je lui fasse mal mais je vais pas lui faire mal. Loulette, elle, elle aime trop quand je fais ça, c'est trop bien!

 

Loulette : monter apé, ah boui. Boum, bobo là! Bissou!!!

 

4- "C’est quoi ton plat et ton dessert préféré ?"

 

Loulou : des saucisses avec des pommes dauphines! Et un dessert au chocolat, mais que le midi hein, pas le soir! Ou un croque-monsieur!

 

Loulette : ah bwé, sauciiii, supèèè! Mam mam mam!!!

 

5- "Tu pleurniches pour quoi ? Et me dis pas que tu pleurniches jamais hein! sinon je te swappe!"

 

Loulou : Non mais dis-donc, je pleurniche pas moi, je m'exprime! Bon sinon Maman des fois elle dit que je suis un peu casse-bonbon le matin, je sais pas ce que ça veut dire. Et puis comme je suis un grand maintenant, je préfère crier, et jeter tout ce que je trouve, et taper, plutôt que de pleurer. Et autrement c'est quoi wapper ???

 

Loulette : à boi! à boi! Non, pas Loulou, à boi!!!

 

Loulou : Loulette elle pleure toujours quand je suis à côté d'elle, comme ça Maman elle croit que je l'embête et du coup elle me gronde. C'est pas juste!

 

6- "Maman, elle passe son temps à te dire quoi ?"

 

Loulou : rhooo, tout le temps pareil. Fini ton assieeetteuh. Mange! Arrête de crier, on n'est pas sourds! (pfff, moi je sais bien qu'ils sont sourds, ils me répondent jamais quand je leur demande de venir jouer avec moi!). Doucement avec ta soeur! Sois gentil! Tu me fais un câlin ? Je t'aime fort mon Loulou!

 

Loulette : à bissou belle! Cotine!

 

7- "T’as déjà eu peur des mouches ? De quoi sinon ?"

 

Loulou : Nan moi j'ai pas peur! Enfin si avant je voulais pas m'asseoir sur l'âne et je pleurais mais après l'âne il était gentil et je pleurais parce que je voulais pas descendre.

 

Loulou : Loulette elle, elle pleure tout le temps parce qu'elle je crois qu'elle a peur tout le temps. Elle pleure quand le bonhomme dans le jeu il sort de sa cachette, et aussi quand je fais rouler mon gros tracteur qui fait plein de bruits ou ma voiture avec le volant. Et même hier ben ben ben tu sais elle a eu peur du chaaat. Et ouaiiiis!!!

 

8- "Maman est fière quand …?"

 

Loulou : je compte jusqu'à 30 sans me tromper, je dessine un bonhomme, je mange proprement, je dis bonjour et je raconte ma vie à quelq'un que je ne connais pas, je me précipite vers Loulette parce qu'elle est tombée et que je lui fais un gros bisous, je chante plein de chansons, je fais des blagues drôles, je lui fais un câlin où je le serre très très fort, je lui dis que je l'aime.

 

Loulette : à palé bien boi.

Là j'interviens un peu, j'ai le droit ?

Alors je suis fière quand je trouve qu'elle parle bien, quand elle dit les couleurs ou reconnaît un objet, quand je la découvre le soir avec des couettes et qu'elle est juste trop belle, quand elle fait des nuits complètes, quand elle mange ou se lave seule, quand ... Ok, j'arrête là!

 

9- "T’as déjà dit à Maman que c’était la plus belle ? Elle y a vraiment cru ?"

 

Loulou : non, je lui ai jamais dit, pour de vrai! Mais par contre je trouve son pantalon trop trop beau, et ses cheveux trop beaux aussi, et ses boucles d'oreille elles sont trop belles, et ses chaussures aussi ...

 

Loulette : nOn nOn nOn!!! NOOOON!

 

10- "Maman t’as déjà dit qu’un jour tu serais ostéopathe pour pouvoir lui soulager son dos ?  Elle t’a choisi quoi comme métier sinon ?"

 

Loulou : c'est quoi ostopathe ? Maman elle dit toujours que je suis un sacré comédien. Je sais pas ce que c'est, mais c'est un peu un truc comme clown il paraît. Moi sinon je veux être pompier. Parce qu'ils ont un camion tout rouge!

 

Loulette : pincesssss!

 

11- "T’as aimé jouer à Coucou Maman ?"

 

Loulou : Ben ouaiiis, c'est trop super! Allez, tu viens jouer avec moi ?

 

Loulette : ah boui, supèèè! Joue ?

 

Alors Ali, tu viens jouer avec eux maintenant, tu me dois bien ça ?!!!

 

Frère et soeur 2

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 14:52

Dimanche, nous nous sommes tous réunis chez nous. Adultes et enfants, la bande au grand complet. Le temps était de la partie, tout le monde était joyeux. On s'est retrouvés. On a picolé, on a bien mangé, on s'est raconté nos vies depuis la dernière fois. On a laissé les enfants s'amuser sans trop être derrière eux, ça faisait tellement de bien d'être tous ensemble. On a parlé de nos boulots, de nos insatisfactions, de nos envies, de nos rêves. Et on a pleuré aussi, un peu, à cause de mon Père et d'une Grand-Mère qui vient tout juste de partir.

 

Ces amis là, je ne les ai pas choisis. Ceux sont avant tout les amis de mon Amoureux. Enfin, trois ami(e)s et leurs conjoint(e)s. Je suis la dernière arrivée, il y a pourtant huit ans.

 

Depuis que nous sommes ensemble avec mon Amoureux, il y a ses copains à lui devenus les nôtres, mais qu'il est le seul à appeler. Et mes copains à moi, devenus les nôtres, mais que je suis la seule à appeler.

 

Avec le temps, de façon tout-à-fait naturelle et sans que j'en prenne ombrage, ce sont ses amis que nous nous sommes mis à fréquenter le plus. L'arrivée des enfants, notre proximité géographique, nos centres d'intérêt, tout cela concordait pour que nous passions d'avantage de temps avec eux qu'avec mes amis célibataires, sans enfants, dont la vie est toujours une succession de nuits agitées. Ce qui n'est plus mon cas, ou alors plus pour les mêmes raisons, ahem!

 

Parce nos vies se ressemblent sans doute, les liens arrivent à rester solides. Tout comme avec ce couple d'amis qui a pourtant choisi de s'installer à de 16000 kilomètres de chez nous, mais avec qui nous gardons des relations tellement proches que nous retrouvons très facilement notre intimité, tout en se voyant au mieux une fois par an.

Et à l'inverse, même en ayant fait les quatre cents coups avec certains autres, même en ayant limite vécu en communauté pendant plusieurs années, même en se connaissant par coeur, nos vies si différentes nous éloignent forcément.

 

Qui se ressemble s'assemble, pas vrai ? L'inverse est tout aussi exact.

 

Je n'ai aucun regret en ce qui concerne notre vie actuelle, nos choix, ceux qui nous entourent. Nous ne vivons plus aujourd'hui comme nous le faisions encore il y a dix ans, à voir les copains tous les jours, à parler de tout et de rien, à ne pas avoir de responsabilités ni de soucis (même si on croyait en avoir à l'époque!).

Nous ne voyons pas nos amis de façon régulière, et c'est même souvent un véritable casse-tête pour réussir à trouver une date qui convienne à tout le monde. Mais nous savons que nos retrouvailles sont toujours des moments de fête et de plaisir partagés. Même avec nos enfants. Malgré nos différences et nos façons de voir les choses parfois opposées.

 

http://laetisplayground.files.wordpress.com/2011/06/tumblr_ln385turc81qe9huxo1_500_large.png?w=584

 

Et depuis dimanche, depuis que j'ai vu leurs yeux se remplir de larmes pour moi, je sais que ce n'est pas prêt de s'arrêter ...

 

Alors je veux porter un toast à mes amis, aux vôtres, à tous ceux qui sont à nos côtés pour les bons comme pour les mauvais moments. A eux. Cheers!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 14:29

 

Le blog a déménagé.

 

Vous pouvez désormais retrouver cet article à l'adresse suivante :

http://malise.net/2013/03/11/tout-contre-moi/

Repost 0
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 14:07

Voici l'article que j'ai écrit pour le blogzine So Busy Girls cette semaine, pour celles (et ceux ?) qui ne l'auraient pas encore lu ... Bonne fin de week-end!

 

...

 

Il fallait que je vous prévienne, parce que je me suis faite avoir comme une bleue. Si je peux vous éviter les mêmes déboires, je vous assure que ça me fera une sacrée revanche!

 

Le coup de vieux est fourbe, tenez-vous le pour dit. Il est hargneux. Il conspire dans votre dos, et vous saute dessus au moment où vous vous y attendez le moins. Le coup de vieux est sournois ...

 

Toute l'histoire a commencé de façon complètement anodine. Si vous me connaissez, vous savez sans doute de quoi je veux parler, mais laissez-moi vous rafraîchir un peu la mémoire ...

 

Il était une fois dans un joli château, une princesse fort belle et surtout fort modeste, qui ...

Ah non pardon, je me trompe de public!

Reprenons.

Il y a peu de temps, j'ai fait l'acquisition d'un ustensile pour fille, particulièrement utile en cas de "poilite" aiguë (oui, de sourcils en jachère, quoi). Avant, je n'en avais pas l'utilité, parce qu'avant mes hormones n'étaient pas passées par deux grossesses et je n'avais pas vécu de tsunami corporel. D'ailleurs, entre nous, je suis maintenant persuadée que les hormones complotent avec le coup de vieux, c'est obligé! Bref. Cet achat a été ma première erreur, mais je ne le savais pas encore. C'est en me regardant dans ce fameux miroir, puisque c'est ce dont je parle, en pleine lumière du jour, que j'ai commencé à me poser des questions. Ce n'était pas possible, j'avais été attaquée entre le matin et ce moment précis où mes yeux se sont posés sur ... des rides! Nan mais sérieux, des rides, moi ?! On se moque de moi ou bien ?

 

J'en suis restée là, j'ai rangé le diable personnifié bien en haut de l'étagère là où je suis sûre de l'oublier, et je suis retournée vaquer à mes occupations. Avec du recul, d'ailleurs, je me dit ce truc était certainement conçu exprès comme ça, genre miroir déformant, pour nous obliger nous, pauvres jeunes filles innocentes, à aller remplir nos caddies de crèmes anti-ceci et anti-cela! Voilà! Je ne me fais pas avoir comme ça, moi, non mais oh!!!

 

Quelques jours plus tard, comme j'avais décidé de ne plus rien avoir à faire avec le moindre objet réfléchissant (puisque de toute manière ce sont tous des menteurs), je me suis dit que je pouvais peut-être confier le léger chantier de défrichage que je repoussais depuis des lustres à une tierce personne. J'ai donc laissé mes monstres bien-aimés à Belle-Maman, et c'est le coeur vaillant et la fleur au fusil que je me suis rendue chez mon esthéticienne attitrée. Attitrée, cela veut dire que ce n'est pas la première fois qu'elle me voit. Loin de là.

- "Bonjour Madame!"

Je me retourne. Personne ...

C'est donc bien à moi qu'elle s'adresse, alors qu'elle me disait encore "Mademoiselle" il y a quelques mois années. Je n'ai même pas tiqué, enfin presque, je lui ai sorti mon sourire n°2 (celui qui ne fait pas plisser mes yeux, je n'avais pas envie qu'elle me demande des nouvelles de mes arrières petits-enfants!), et je lui ai demandé ce qu'elle pouvait faire pour moi en lui montrant l'ampleur des dégâts / de la tâche / du désastre (aucune mention inutile, cherchez pas!). Allez savoir pourquoi, elle, par contre, a tiqué. Mais elle m'a vaillamment expliqué toutes les options qui s'offraient à moi, en ne manquant de préciser à propos de la dernière que les jeunes femmes la trouvaient "un peu douloureuse". J'ai beau chercher, je ne me souviens pas de tout ce qu'elle m'a raconté. Mon esprit est resté bloqué sur un petit mot : "jeune". Youpi, tout n'était donc pas perdu, elle me plaçait encore dans cette catégorie! Je me suis lancée sans même réfléchir :

- "Vas-y ma Chérie, fais moi la totale!!!" (Pour les visiteurs égarés, sachez que je parle toujours d'épilation...)

Ouch! Je crois que j'écouterai un peu mieux, la prochaine fois ...

- "Oh pardon, ça fait un peu mal, je vous l'avait dit. Surtout quand la peau est moins lisse ..."

Keuwaaaa ? Mais c'est de moi qu'elle parle là ? Mais j'ai la peau parfaitement lisse, moi, MADAME! J'ai la cuisse et le popotin aussi fermes qu'un poulet élevé en plein air, moi, MADAME! Allez, bien le bonjour chez vous!!!

Bon, je suis repartie sans lui avoir réellement dit tout ça, vous vous en doutez bien, mais je n'en pensais pas moins. Et j'étais quand même un peu ... dépitée quoi! Deuxième coup de massue en quelques jours ... Mes vingt ans ne sont pourtant pas si loin, non ? Non ? NON ???

 

La troisième attaque a été tout aussi sournoise, mais elle est surtout due à ma grande naïveté. Sur HC, il y a des blogueuses dont le pseudo se termine par un chiffre. Je ne sais pas pourquoi, dans mon esprit se chiffre représentait le département dans lequel elles vivent. Oui, je vous l'ai dit, je suis naïve. Qui a dit un peu bébête aussi ? Bref, il y a cette blogueuse que j'aime bien dont le pseudo se termine par 9X. Moi je me dis qu'elle doit être dans la région parisienne. Hu hu hu, morte de rire, une autre blogueuse m'explique qu'en fait il s'agit de son année de naissance. SON ANNEE DE NAISSANCE ?! Dans les années 90! Ah la vache, je suis une mamie en fait. Une mamie mortifiée, en plus ...

 

Allez, je vous raconte le dernier coup en date, et je vais me pendre ...

 

Mercredi soir, j'étais complètement déprimée. Nous n'avions pas les enfants, et je dis à mon Amoureux que je prendrais bien un petit verre, histoire de ...

Sachez-le, la picole, j'ai l'habitude. D'une je n'ai pas vraiment eu une vie de nonne avant, et de deux je suis Maman maintenant, alors la fin justifie les moyens. En résumé, ce n'était pas un petit verre qui allait me faire peur ...

Ah bah si, en fait. Au bout de deux verres de vin rouge (oui, de vin, non additionné de rhum ou d'un autre truc bien fort), je me suis endormie comme une pauvre loque sur le canapé, et je me suis réveillée le lendemain avec une gueule de bois digne de mes cuites au Perroquet Bourré (amis lyonnais!). Je me suis levée en titubant, suis allée jusqu'à la salle de bain, ai jeté un oeil rapide dans le miroir. Et c'est là que je l'ai vu. Le cheveu blanc. Non, sérieux, qu'est-ce qu'il foutait là ce matin alors qu'il ne s'était passé qu'une seule journée depuis la veille!!! Mais c'est quoi ce délire ?

 

Alors voilà, depuis jeudi, c'est officiel, je suis vieille : j'ai des rides, la peau qui pend, des cheveux blancs. Mais surtout, mon plus grand drame : je ne tiens plus l'alcool!

 

Allez, je vous laisse, je file commander un déambulateur ...

 

http://maitrerenard.unblog.fr/files/2012/10/shadok2.jpg

Pourquoi, mais pourquoi MOI ???

 

Article

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by malise - dans Etre une Maman
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 15:12

PlusouMoinsParce qu'aujourd'hui le ciel est tout gris, parce que la nuit dernière a été chaotique, parce que la semaine a été "compliquée". Parce qu'ils sont là et qu'ils me rendent heureuse même quand ça râle, ça râle encore, que ça crie et que ça pleure. Parce que mine de rien un petit coup de blues exprimé, un chaï latte et un fondant, ça fait du bien au moral. Et parce que demain est un autre jour. Heureusement.

 

Mon petit bilan de semaine, 39ème édition, pour une semaine en dents de scie. Comme mon état d'esprit.

 

Moins : le généraliste de mon Père, qu'il a fallu appeler deux jours durant avant qu'il daigne nous aider un peu, à savoir passer un simple coup de fil dans un établissement que nous avons choisi sans qu'il ne nous guide le moins du monde. Deux jours au téléphone, à me faire renvoyer de cliniques en cliniques. Ce sentiment d'impuissance, cette impression d'être perdue. J'ai 4 ans, je suis dans le rayon bonbons du supermarché, je ne trouve plus mes parents, je ne sais pas quoi faire ... Tout n'est qu'un éternel recommencement.

Moins : mon Père, qui a baissé les bras, qui se laisse mener, qui réagit à peine.

Moins : toutes les questions qu'il va falloir régler, j'en ai le tournis lorsque je commence à les énumérer. Et son entreprise ?

Plus : rdv pris chez une neurologue pour mercredi prochain. Nous attendons beaucoup de cette rencontre. J'espère que nous ne serons pas déçus.

 

Moins : le retour de chez Mamie, bis repetita (ici aussi, comme quoi!). Le Loulou qui est juste ... ingérable! Il faut dire que ma Belle-Mère et lui ont vécu, selon ses propres termes, 3 jours en osmose. Excusez-moi, il faut que j'aille vomir ... Oui, je suis jalouse, c'est MON fils, pas le sien. Bon ok, je lui ai piqué le sien, mais quand même!

La Puce quant à elle se réveille de nouveau la nuit. Et je vous jure que ça fait mal, après plus d'un mois 1/2 de bons dodos. Surtout qu'elle se réveille systématiquement au moment de mes phases de sommeil les plus profondes. A chaque fois il me faut 10 minutes pour m'extirper de mon rêve, de mon lit, et 1 heure pour me rendormir. J'ai redécouvert les journées au radar, youpi!

Plus : allez, ils sont chouettes quand même, mes loulous! Des fois ...

 

Plus : le we passé avec notre ami de Tahiti. C'est fou comme on peut rester proches avec des personnes qu'on voit moins d'une fois par an, alors qu'on peut s'éloigner d'autres qu'on côtoie tous les jours ...

 

Plus : mon frère. Je sais que je ne dis pas que du bien sur lui ici. C'est comme ça. Sa suffisance et sa confiance en lui m'exaspèrent souvent. Mais quand même, je sais que si on pouvait choisir sa famille, c'est lui que je reprendrais comme frère sans hésiter. A condition qu'il ait toujours ma Belle-Soeur à ses côtés. Si jamais certains sous-estiment l'influence positive qu'une femme peut avoir sur un homme, c'est qu'ils ne connaissent pas ma Belle-Soeur!

 

Plus : notre projet de vacances à 4 qui se concrétise. Je crois bien que nous sommes un peu fous, mon Amoureux et moi. Mais que cette folie est douce ...

 

Plus : dimanche, journée retrouvailles avec les copains et leur marmaille. 17 personnes à la maison, croisons les doigts pour qu'il fasse beau!

 

Je vous embrasse, en vous souhaitant un we tout doux. Si je vous dis encore merci, vous ne trouverez pas que je rabâche, pas vrai ? Alors, de tout coeur, merci ♥

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 10:02

 

Le blog a déménagé.

 

Vous pouvez désormais retrouver cet article à l'adresse suivante :

http://malise.net/2013/03/08/joker/

Repost 0
Published by malise - dans Vis ma vie
commenter cet article
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 14:29

Quand on parle de notre vie et de la façon dont elle se déroule, il y a toujours deux camps qui s'opposent. Il y le camp de ceux qui croient en la destinée, qui sont persuadés que tout est déjà écrit, que rien n'est laissé au hasard. Les fatalistes, pourrait-on dire. Et puis il y le camp de ceux qui estiment que notre avenir est entre nos mains, qu'il faut se battre pour tracer sa route. Qu'avec du courage et de la volonté on peut atteindre ses objectifs et réaliser ses rêves. Que nous avons notre libre arbitre.

 

Cela peut paraître étrange, alors que je suis agnostique, mais je suis fascinée par tout ce qui à trait à la théologie. La question d'un destin tout tracé ou non m'a toujours intéressée, tout comme celle de la réincarnation, ou d'un éventuel au-delà. N'y voyez aucune attitude paradoxale, je suis juste curieuse, et comme je n'ai visiblement pas assez de sujets de réflexion dans ma vie pourtant un petit peu compliquée, je m'en cherche de nouveaux! Ahem ...

 

La majorité des romans ou des films traitant du voyage dans le temps, qu'ils fassent aller leurs personnages dans le passé ou dans le futur, leur permettent d'influer sur le cours de leur vie. Systématiquement. Aux États-Unis, c'est sans doute le côté "American dream" qui ressort, qui veut, peut. Quant aux autres, ils sont certainement le reflet de ce que tout un chacun souhaite secrètement. Après tout, qui n'a jamais rêvé, à l'instar de Marty McFly, de pouvoir grimper dans une DeLorean et changer le cours des choses ? Combien de fois me suis-je imaginée avoir l'opportunité de repasser un examen foiré, virer un "biiip" d'ex petit-copain avant que lui ne le fasse, ou sortir enfin la fabuleuse réplique au recruteur qui m'a rabaissée, celle que je n'ai pas su trouver sur le coup et que j'ai ruminée après pendant des jours ...

 

Mais je me pose cette question : si nous pouvions retourner dans le passé, changerions-nous beaucoup de choses à notre vie ? Des infimes détails, peut-être, mais le principal ? De la même manière, est-ce que le fait de décider en pleine conscience de prendre la rue de gauche plutôt que celle de droite peut influencer notre futur de manière décisive ?

 

Je suis de l'avis de ceux qui disent que notre histoire n'appartient qu'à nous même, que c'est à nous de la mener, de faire nos propres choix, de prendre nos propres décisions. A partir de là, nous en subissons les conséquences ou en retirons les bénéfices en toute connaissance de cause. Je sais qu'il faut se bouger pour aller de l'avant, et que ce n'est pas en restant assise dans mon canapé que le super job de mes rêves me tombera tout cuit sur le coin du sourire. Entre autres.

 

Pourtant quelque part, et sans que cela me donne le moins du monde l'envie de baisser les bras, je me dis aussi que certains évènements importants de ma vie sont arrivés parce qu'ils devaient arriver. Que rien n'aurait pu changer cet état de fait. Que j'ai par exemple rencontré mon Amoureux parce que nous devions nous rencontrer, point. Quel que soit le moment, quel que soit le lieu, cela devait être ainsi. De la même manière que toutes mes rencontres précédentes, que tous ces amis qui m'apportent tant de choses, ou que tous ces inopportuns que j'aurais préféré ne jamais croiser mais qui au final m'ont fait un peu grandir.

 

Dans le fond, peut-être que je me dis ça pour me rassurer ... Pour me persuader que, quoi qu'il en soit, rien n'aurait pu modifier le cours des choses et permettre à ma Mère d'être encore en vie. Ou que cela devait être LUI et pas un autre, pour donner le jour à nos deux merveilles.

 

Qu'en gros les lignes principales de ma destinée sont déjà tracées, que je ne maîtrise pas grand chose, mais qu'il n'appartient qu'à moi de faire en sorte de me pousser vers le haut, vers le mieux, vers le bien. Ou d'apporter un peu de piment à ma vie.

 

Mon histoire est déjà écrite, mais je suis bel et bien la seule à décider du nombre de chapitres!

 

http://mebahiah42.files.wordpress.com/2011/07/croisee-des-chemins.jpg?w=542&h=362

"Le destin mêle les cartes, et nous jouons." Arthur Schopenhauer

 

Et vous, pensez-vous maîtriser votre destin ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0

Présentation

  • : Mes enfants, mon blog, ... et moi
  • Mes enfants, mon blog, ... et moi
  • : Une fenêtre sur ma vie, une porte ouverte sur mes bonheurs, un accès à mes pensées, un passage vers mes humeurs ... Bienvenue chez moi, vous êtes chez vous !
  • Contact

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Merci aux    personnes qui m'ont rendu visite depuis le 22 mars 2012.

Archives

Le blog a déménagé

Ce blog n'est plus mis-à-jour depuis le 07 janvier 2014.

Pour connaître la suite de nos aventures, rendez-vous ici :

http://malise.net

Pour me suivre ...

Suivez-moi sur Hellocoton

http://1.bp.blogspot.com/-Et-LOTl6kGM/T_bMWoVqx4I/AAAAAAAAAQ8/IXHLA99IwiY/s170/fb.png
http://fr.locita.com/wp-content/uploads/2013/03/instagram-application-mobile-photo4.jpg

Le swap du nain : j'en suis!

 

Saturnain

Parfois je suis là, aussi :

macaron-redactrices-turquoise-300px

macaron (2)