Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 13:34

Eux

 

Parce qu'avec eux chaque jour est une surprise,

Parce que tout est plus beau grâce à eux,

Parce que leur joie de vivre est communicative,

Parce que rien ne vaut leurs sourires,

Parce qu'eux deux c'est une telle évidence,

Parce qu'ils nous apprennent le bonheur,

Parce que nous n'imaginons plus la vie sans eux.

Tout simplement ...

 

P.S. : Il faut croire que j'ai reçu des tonnes de bonnes ondes hier, la nuit dernière a été complète. Oh joie!


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by malise - dans Etre une Maman
commenter cet article
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 13:00

Warning : comme j'en ai vraiment, mais vraiment plein le dos, je crains de ne pas être trop "délicate" dans ce billet ... Comme toujours ici, je soigne le mal par le mal !!!

 

J'EN AI MARRE de ne plus avoir de soirées, d'être réveillée toutes les nuits, d'être tirée du lit tous les matins aux aurores!

 

J'EN AI MARRE de me traîner et de ne même plus me rappeler à quand remonte ma dernière nuit complète!

 

J'EN AI MARRE d'avoir l'impression d'être dans du coton, de ne pas finir mes phrases, de devoir me reprendre à chaque fois, d'être obligée de réfléchir à ce que je voulais dire mais de ne pas y arriver!

 

J'EN AI MARRE de ne pas réussir à dormir les rares moments où ils nous laissent tranquilles!

 

J'EN AI MARRE des chouinements, des gémissements, des geignements. Mais PARLE putain!

 

J'EN AI MARRE des hurlements stridents, et de lui hurler dessus en retour en lui demandant de ne pas crier!

 

J'EN AI MARRE d'avoir tout le temps les mains dans la merde parce qu'il préfère continuer à jouer plutôt que de prendre 2 secondes pour aller aux toilettes!

 

J'EN AI MARRE de ne pas avoir le droit de dire chez moi ce que je pense, parce qu'apparemment ce que je pense ne se dit pas à propos de ses enfants!

 

J'EN AI MARRE de l'appeler casse-couilles 1er (pas devant lui, on est d'accord), parce qu'en vrai c'est Mon Petit Prince. Mais quand même, qu'est ce qu'il me les casse!

 

J'EN AI MARRE de devoir penser à tout, aux sacs, aux vêtements, à la bouffe, aux factures, au ménage. Je voudrais juste m'asseoir dans un coin et ne rien faire!

 

J'EN AI MARRE de courir tout le temps pour réussir à faire les choses dans les temps, justement ...

 

J'EN AI MARRE de ne rien pouvoir faire pour moi, est-ce qu'on cesse d'exister quand on devient parents ?

 

J'EN AI MARRE de la SNCF à cause de laquelle je me gèle tous les matins sur le quai de la gare, parce qu'il ne passe pas un jour sans qu'un train soit supprimé ou en retard!

 

J'EN AI MARRE des jours de pluie, et d'avoir froid tout le temps!

 

J'EN AI MARRE des microbes qui s'en mêlent. Eh oh, on n'a pas besoin de vous pour avoir des nuits pourries, hein, alors ne venez pas en rajouter!

 

J'EN AI MARRE de mes collègues masculins, qui prennent un air désolé et compatissant lorsque je dis qu'il me sera difficile de me déplacer plusieurs jours de suite à 15 jours d'intervalles. Depuis quand difficile veut dire impossible ? Et qui ne manquent pas de me rappeler combien je suis courageuse de travailler avec 2 enfants, et que plus tard je serai fière de cet exploit ... Et sinon, le droit de vote pour les femmes, vous pensez qu'on y viendra un jour bande de nazes ?!

 

J'EN AI MARRE de mon boulot, parce que quitte à choisir entre 2 boulets, je préfère largement ma progéniture!

 

J'EN AI MARRE que mon Père porte le malheur sur son dos, il devrait encore avoir droit à sa part de bonheur avec tout ce qu'il a enduré! Et mon frère, pour une fois, pourrait cesser de se regarder le nombril ...

 

J'EN AI MARRE d'en avoir marre! Et le pire, c'est que je n'ai pas tout dit ...

 

Et sinon vous, ça va ???

 

http://data.whicdn.com/images/19526023/tumblr_lqlon58jZn1r0rcxro1_500_thumb.jpg

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by malise - dans Etre une Maman
commenter cet article
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 12:42

Le blog a déménagé.

 

Vous pouvez désormais retrouver cet article à l'adresse suivante :

http://malise.net/2012/10/01/par-dela-les-mots/

Repost 0
Published by malise - dans C'est si bon ...
commenter cet article
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 11:28

PlusouMoins"J'ai la mémoire qui flanche, j'me souviens plus très bien ..."

 

Cette petite phrase traduit parfaitement mon état du moment ... Des tonnes de boulot, des soirées à rallonge, des réveils nocturnes et matinaux (très très), et me voilà complètement dépossédée de mes moyens. J'oublie ce que je dois faire, j'oublie ce que j'ai fait, je n'arrive pas à terminer mes phrases parce que j'oublie ce que je voulais dire, je bute sur les mots qui ne me viennent plus naturellement.

 

Bilan n°18 d'une semaine sur les rotules ... :

 

Plus : je dors, je dors, et tout ça dans mon lit! La pose de volets (programmée de longue date et donc non annulable, tant mieux pour les futurs propriétaires!), a transformé mes nuits. Je me réveille toujours autant, mais je me rendors immédiatement!

Moins : oui alors là en fait c'est ce qui aurait pu se passer dans un monde parfait. Mais dans la réalité, et bien il y a deux enfants qui se réveillent et qui pleurent ...

Tous les baisers partagés font circuler les microbes. La toux et le nez bouché sont de retour chez nous. Et les réveils en hurlant aussi, donc : parce qu'il a froid et ne sait pas remettre sa couette tout seul, parce que son nez le dérange, parce qu'il tousse à s'en faire limite vomir, parce qu'il pleure et qu'il déteste ça, parce que ... Pour l'instant, nous n'en sommes qu'aux débuts, donc les crises ne durent pas longtemps. Je redoute le moment où il faudra lui donner des médicaments la nuit, on va encore devoir y passer des heures ...

Loulette quant à elle, m'a une fois de plus fait mentir. Alors que je clamais haut et fort qu'elle, heureusement, dormait le matin, là voilà qui se réveille tous les jours entre 5 et 6h00. Impossible de la recoucher, bien entendu, ou alors bien plus tard, généralement à l'heure à laquelle j'aurais du me lever ... Elle peut redormir une grosse heure, elle au moins!

 

Résultat des courses ? Vous voyez les 3 phrases que je viens d'écrire ? J'ai mis 20 minutes à le faire ... Si si, en faisant une faute à chaque mot (grrr, même celui-ci alors qu'il n'y a que 3 lettres!).

 

Continuons ...

 

Plus : 3 visites de programmées pour la maison, croisons tous les doigts. Oui, toi aussi dans le fond, merci!!!

Moins : le panneau 3X3 mètres (j'exagère à peine) qui orne ma façade. J'ai capitulé. Comment ça comme toujours ?

 

Plus : le film Polisse, vu cette semaine. Un vrai choc!

Moins : le même film, qui m'a une fois de plus tiré un maximum de larmes, et faite coucher vers minuit (moultes interruptions nainesques) pour un réveil en fanfare à 5 heures tout pile . Quelqu'un peu m'expliquer comment, après tout ce que ma fille me fait subir depuis des mois, je peux continuer à la dévorer de bisous dès que je l'ai dans mes bras ???

 

Plus : nouvelle cession de bébés nageurs demain matin ...

Moins : exit la grasse mat' du samedi matin. Ouais, en plus c'était mon tour, c'est pô juste!!!

 

Sur ce, je vous laisse, les 2 heures qu'il m'a fallu pour écrire (et effacer, et ré-écrire, etc.) ce mini billet m'ont épuisée!

Je voulais me lancer dans mon premier article pour les Vendredis Intellos, je n'en ai même pas le courage ...

 

Je vous souhaite un excellent week-end, fait de grasses matinées et de siestes pour celles qui le peuvent. Bande de veinardes!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 12:07

 

Le blog a déménagé.

 

Vous pouvez désormais retrouver cet article à l'adresse suivante :

http://malise.net/2012/09/27/ses-amoureuses/

Repost 0
Published by malise - dans Loulou des bois
commenter cet article
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 13:52

 

Le blog a déménagé.

 

Vous pouvez désormais retrouver cet article à l'adresse suivante :

http://malise.net/2012/09/26/fangio/

Repost 0
Published by malise - dans Loulou des bois
commenter cet article
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 12:22

 

Le blog a déménagé.

 

Vous pouvez désormais retrouver cet article à l'adresse suivante :

http://malise.net/2012/09/25/notre-revolution-alimentaire-est-en-marche/

Repost 0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 15:00

 

Le blog a déménagé.

 

Vous pouvez désormais retrouver cet article à l'adresse suivante :

http://malise.net/2012/09/24/coming-out/

Repost 0
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 11:43

PlusouMoinsUne semaine moins mouvementée que la précédente, moins stressante aussi, mais pas moins fatiguante pour autant. L'insomnie semble avoir trouvé une brèche et cherche visiblement à s'installer. Heureusement, mon canapé bien-aimé, sauveur de mes nuits depuis la naissance de Loulette, continue à jouer son rôle. Je dors mieux sur ses creux et bosses que dans mon lit 5 étoiles ... Freud y verrait-il un signe ?

 

Plus : ma Bichette qui se lance, s'élance, tourbillonne, virevolte ... Bras en l'air comme suspendue à un fil invisible, bras chargés de jouets qui contrebalancent le poids de son derrière, bras qui battent la mesure d'une musique créée par ses petits pas. Quel bonheur!

Moins : ma Bichette qui se lance, s'élance, tourbillonne, virevolte ... et s'étale.

Parfois tout doucement, ses pleurs ne demandant alors qu'un câlin consolateur vite expédié par un nouveau désir de galoper.

Mais parfois très violemment. Énorme frayeur samedi dernier lorsqu'elle est tombée tête la première sur le carrelage du salon de ses Grands-Parents. Sa tête, qui d'habitude ne rencontre que du parquet, n'a pas vraiment aimé le changement de matériau. Le choc a été si violent, ma Poupette a été tellement secouée, qu'elle n'a pas réussi à pleurer. Aucun son ne sortait de sa bouche, elle paraissait complètement hébétée. Il lui a fallu quelques minutes, quand même, pour reprendre ses esprits, et se mettre à crier. Grosses panique, arnica, homéopathie, glace ... Un oeuf au milieu du front pour elle, et beaucoup de pleurs de culpabilité et de frayeur pour moi, qui était tout à côté et qui me suis reculée juste au moment où elle a basculé.

Le lendemain, à peine un gros bleu, plus aucun souvenir, petit elfe reparti comme si de rien n'était ... Ouf!

 

Plus : nous avons signé le compromis pour notre futur chez nous ... Vite fait, bien fait. Y'a plus qu'à comme dirait l'autre. Et oui, il n'y a plus qu'à vendre notre chez nous actuel.

Moins : nous avons passé une annonce, qui a déchaîné tous les agents immobiliers du coin, avides de nouveaux clients. L'immobilier va donc si mal ?

Moins : tous ces passages dans ma maison me déplaisent. Tous ces gens qui viennent scruter le moindre défaut et porter des jugements sur la façon dont on a aménagé les lieux me dérangent. Tous ces bavards dans ma cuisine au moment où les enfants prennent leurs repas m'insupportent. Oui, je ne sais pas ce que je veux! Je sais, Il faut que je m'habitue, ce n'est que le début ...

Moins : ce mail reçu hier au soir, d'un homme ayant vu notre annonce. Un homme qui ne cache pas son nom, et qui se montre à la fois insultant et haineux. Qui, visiblement, n'a rien d'autre à faire de sa vie. Et oui, c'est ça aussi internet. Des tarés qui s'invitent chez vous et vous crache leur venin à la figure. Quel était son but ? Mystère, je ne veux plus m'attarder là-dessus. Faut-il avoir la rage ...

Moins : nous nous sommes disputés, mon Amoureux et moi, à cause de ce type. Il m'a fait peur, je l'avoue. Du coup, je ne veux pas que l'on mette un panneau "à vendre" sur la maison. Et s'il ne faisait qu'attirer des curieux, ou des fous-furieux ? Sans être parano, quand on reçoit un mail comme ça, qui nous dit que le jour suivant le gars ne va pas se retrouver dans notre salon ? J'ai tort ? Mon Amoureux dit que j'exagère, qu'il FAUT mettre ce panneau, et que si je ne suis pas d'accord je n'ai qu'à m'occuper des agences et de la vente. Ambiance. C'est mal barré là, si on commence à s'engueuler alors qu'on n'en est pas encore aux cartons ...

 

Plus : la réunion de rentrée, tant attendue. Je connais enfin le prénom de la maîtresse de Loulou ("Loulou, elle s'appelle comment ta maîtresse ?" "Maîtresse!" ... Ooookkkay ...). Elle n'a pas tari d'éloges sur lui, sur la facilité avec laquelle il s'est intégré, sa curiosité, son enthousiasme. Moi, je devais la regarder comme une idiote, avec le sourire qui m'arrivait derrière la tête. Quelle fierté! C'est une découverte, pour moi, ce sentiment de joie que l'on éprouve en entendant des compliments sur sa progéniture. En dehors de ceux de ma Belle-Mère, pas vraiment objectifs, je n'en avais jamais eu.

Plus : "Mais pourquoi ne le mettez-vous pas en journée complète ? Il est tout-à-fait prêt, vu son comportement dans le groupe ...". Big smile, je l'aime cette maîtresse.

"Et la couche pour la sieste ?" "Pas grave, chut, il n'est pas le seul!". Je l'adore, cette maîtresse ...

Moins : Culpabilité, bien-entendu, à l'idée que nous allons peut-être perturber son bel équilibre en le changeant d'école ...

 

Voilà, une fois de plus, le principal de ma semaine. Je n'ai pas parlé du fait que Loulette se réveillait de nouveau la nuit (froid, dents ?), parce que de toute manière je suis déjà réveillée. Et puis, l'odeur de ses cheveux, la chaleur de son petit corps contre le mien, son visage paisible à la lueur de la lune ... Tout cela a comme un goût de reviens-y. Masochiste moi ? Je plaide coupable, je ne me lasse pas de ces instants volés où elle redevient mon tout petit bébé ...

 

Bon week-end à toutes!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 16:15

Cela aurait pu être un livre impudique. Cela aurait pu être un étalage de descriptions crues. Cela aurait pu être vulgaire.

 

Cela ne l'est point, bien au contraire.

 

De 12 à 87 ans, l'auteur s'est acharné à tenir un journal intime bien particulier : celui des réactions de son corps face aux évènements de sa vie. Il n'est question ici ni de sentiments, ni de grands déballages, mais d'une description quasi scientifique de la mécanique humaine.

 

Je dois avouer que je l'ai trouvé surprenant, ce livre écrit par un homme, moi qui suis une femme. J'ai mis un peu de temps à en trouver l'intérêt, à prendre le recul nécessaire.

 

Puis je me suis laissée happer. Littéralement avaler par cette intimité décrite de façon si différente. Par ce corps qui, de 1936 à 2010, va affronter les sursauts de l'enfance, de l'adolescence, de la découverte de l'Amour, de la paternité, puis de la vieillesse.

 

Comment ne pas se mettre à sa place ? Comment ne pas se reconnaître, malgré notre difference de sexe, tant il décrit de façon réaliste le passage du temps sur notre enveloppe charnelle ?

 

Je ne vous encourage que trop à lire ce livre magnifique, qui m'a marquée à un point que je n'aurais imaginé en parcourant les premières pages.

 

Quelques extraits qui, j'espère vous mettrons l'eau à la bouche.

 

28 ans, 2 mois, 17 jours

"Naissance de Bruno. Un bébé nous est né. Installé à la maison comme s'il était là depuis toujours! J'en reste sans voix. Mon fils m'est un objet de stupeur familière."

 

28 ans, 3 mois, 17 jours

"Devenir père, c'est devenir manchot. Depuis un mois je n'ai plus qu'un bras, l'autre porte Bruno. Manchot du jour au lendemain. On s'y fait."

 

36 ans, 11 mois, 21 jours

"Au square, Bruno et un garçonnet de son âge sacrifient au rituel immémorial de comparer leurs biceps. Deux petits bras pliés à angle droit, deux poings fermés, deux biceps bandés, deux visages théâtralement crispés par l'effort. Nous passons notre vie à comparer nos corps. Mais une fois sortis de l'enfance, de façon furtive, presque honteuse. A quinze ans sur la plage, j'évaluais les biceps et les abdominaux des garçons de mon âge. A dix-huit ou vingt ans, ce renflement sous le maillot de bain. A trente, à quarante, ce sont leurs cheveux que les hommes comparent (malheur aux chauves). A cinquante ans, le ventre (ne pas en prendre), à soixante ans, les dents (ne pas en perdre). Et maintenant, dans ces assemblées de vieux crocodiles que sont nos autorités de tutelle, le dos, les pas, la façon d'essuyer sa bouche, de se lever, d'enfiler son manteau, l'âge, en somme, tout simplement l'âge. Untel fait beaucoup plus vieux que moi, ne trouvez-vous pas ?"

 

53 ans, 9 mois, 24 jours

"... Ce que le prétendu instinct parental leur a caché c'est la formidable disproportion des forces en présence. Les bébés développent une énergie sans commune mesure avec la nôtre. Face à ces vies en expansion nous faisons figure de vieux vivants. Même dans leurs pires débordements les jeunes adultes veillent à l'économie de leur forces. Les bébés, non. Énergie prédatrice à l'état pur, ils se nourrissent sans vergogne sur la bête. Hors du sommeil, point de repos. Et justement, fort peu de sommeil chez les jeunes parents ..."

 

55 ans, 4 mois, 21 jours

"Certains changements de notre corps me font penser à ces rues qu'on arpente depuis des années. Un jour un commerce ferme, l'enseigne a disparu, le local est vide, le bail à céder, et on se demande ce qu'il y avait là auparavant, c'est-à-dire la semaine dernière."

 

Je n'en dit pas plus, sinon ceci : lisez-le!

 

http://images.telerama.fr/medias/2012/02/media_78112/journal-d-un-corps,M69625.jpg

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0

Présentation

  • : Mes enfants, mon blog, ... et moi
  • Mes enfants, mon blog, ... et moi
  • : Une fenêtre sur ma vie, une porte ouverte sur mes bonheurs, un accès à mes pensées, un passage vers mes humeurs ... Bienvenue chez moi, vous êtes chez vous !
  • Contact

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Merci aux    personnes qui m'ont rendu visite depuis le 22 mars 2012.

Archives

Le blog a déménagé

Ce blog n'est plus mis-à-jour depuis le 07 janvier 2014.

Pour connaître la suite de nos aventures, rendez-vous ici :

http://malise.net

Pour me suivre ...

Suivez-moi sur Hellocoton

http://1.bp.blogspot.com/-Et-LOTl6kGM/T_bMWoVqx4I/AAAAAAAAAQ8/IXHLA99IwiY/s170/fb.png
http://fr.locita.com/wp-content/uploads/2013/03/instagram-application-mobile-photo4.jpg

Le swap du nain : j'en suis!

 

Saturnain

Parfois je suis là, aussi :

macaron-redactrices-turquoise-300px

macaron (2)