Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 13:21

Après la grande période des "pourquoi", qui n'est d'ailleurs pas finie pour autant, nous voici en plein dans la phase où la moindre évocation des 3 mots susnommés provoque des explosions de rire.

 

Merci qui ? Et bien, merci l'école, il aura fallu moins d'une semaine pour que débarque chez nous une espèce de gnome qui se marre dès qu'il ouvre la bouche comme s'il était sous amphet' ...

 

Petit florilège :

 

Loulou parlant à sa soeur :

"Coucou petite Popette (oui, c'est le surnom qu'il lui a donné, je vous dit tout!), ça va ? Ca va caca ? AHAHAHAHahahahah !!!"

 

Loulou Parlant à son Père :

- "Papa, c'est quoi ça ?"

- "De quoi tu parles Loulou ?"

- "De ça là, cacaAHAHAHAHAHahahahah !!!"

 

- "Maman ?"

- "Oui ?"

PROUT ... "Mouahahahahahah !!!"

Oui, je sais, c'est trop la classe chez nous! Je vous jure, il n'imite personne!

 

Un ado, quoi, dans un corps de petit garçon ...

 

Mais qui reste encore un petit garçon, qui, bien que propre depuis plus d'un an, connaît parfois de petits accidents :

"Mamaaaan, y'a mon prout qu'est tombé dans mon slip !!! J'ai dit "prout" moi ? AHAHAHAHahahahah !!!"

 

Amis de la poésie ...

 

Heureusement, il se rattrape parfois comme avec cette chanson qui nous fait oublier ses crises de delirium tremens :

"J'fais pipi, sur l'gazon

Pour embêter ma soeur joliiieeeuh,

J'fais pipi, sur l'gazon,

Pour embêter Maman chérie!"

PROUT ... "Mouahahahahahah !!!"

 

http://www.tillthecat.com/wp-content/uploads/2010/05/pipicaca2.jpg

Image tirée du génialissime blog de Till the Cat.

C'est tellement trop ça !!!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 12:49

 

Le blog a déménagé.

 

Vous pouvez désormais retrouver cet article à l'adresse suivante :

http://malise.net/2012/09/18/vivre-avec-un-enfant-qui-ne-dort-pas-beaucoup/

Repost 0
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 14:30

Nous avons commencé les bébés nageurs alors que Loulou avait à peine 4 mois.

 

Après moultes recherches des possibilités, mon choix s'était porté sur un centre privé dédié à la maternité et à la petite enfance, à environ 25 minutes de chez nous.

 

Dès la première séance, la magie a opéré, et ce moment à 3 est devenu un rendez-vous attendu dans notre semaine bien chargée.

 

Nous adorions nous retrouver ensemble dans cette eau à 30 degrés, barboter avec lui, nous faire éclabousser, lui apprendre l'équilibre, le voir attraper et jouer avec tout ce qui passait à sa portée.

 

Les progrès de Loulou ont été spectaculaires, et son rapport à l'eau incroyablement serein.

 

Petit à petit, nous avons appris à l'éloigner de nous et à le tenir moins fermement.

 

Petit à petit, lui-même a commencé à nous repousser, et à faire de nouvelles expériences :

- nager sur le dos (avec notre main comme soutien), plonger ses oreilles dans l'eau et regarder les lumières au plafond.

- tenir assis sur une de nos mains, et réussir sans problème à garder son équilibre.

- être à plat ventre, bras soutenu par des bouées, et il avancer tout seul dans la piscine en s'aidant de ses jambes.

 

En grandissant, il est parvenu à aller sous l'eau, avec ou sans nous, yeux grands ouverts, ne buvant que très rarement la tasse (grâce au réflexe d'apnée ou réflexe natatoire que les bébés ont les premiers mois de leur vie).

 

Bébés nageurs décembre 2009

T'as vu, nous aussi on aurait pu faire la pub pour Aubert ...

Call-me Laure Manaudou!

Euh non non, ce ne sont pas mes bras!

 

A 1 an, il sautait dans l'eau en glissant du haut d'un toboggan, et il a commencé à marcher à 4 pattes sur les tapis posé sur l'eau.

 

Bébés nageurs novembre 2010

Et ouais, c'est l'éclate totale!

 

Nous avons cessé d'y aller vers ses 18 mois, ma seconde grossesse rendant les choses moins agréables (odeur de chlore et bouffées de chaleur, beurp!).

 

Presque 2 ans plus tard, j'ai parfois l'impression que mon fils est plus à l'aise dans l'eau que sur la terre ferme.

 

Il se baigne quelle que soit sa température, et n'a plus besoin de nous depuis l'année dernière. Avec ses brassards, il plonge (oui, tête la première), se hisse hors de l'eau, puis court pour sauter. Il nage comme un crapaud, mais un crapaud qui va vite! Il met la tête sous l'eau, ouvre les yeux, passe entre nos jambes ...

Bref, Alain Bernard, Camille Lacour et Mickael Phelps n'ont qu'à bien se tenir .

 

Quelques petits conseils si vous avez envie de tenter l'aventure :

 

- Si vous en avez la possibilité, choisissez un horaire compatible avec le rythme de votre enfant.

Dans notre cas, nous avions au départ décidé d'aller à la séance de 9h30 le samedi matin. Sauf qu'à 4 mois, Loulou dormait très bien, et il fallait systématiquement le réveiller (comme s'il n'y avait pas assez de la semaine pour ça!). A la fin de la séance, il était épuisé, s'endormait dans la voiture au retour, et de fil en aiguille ne voulait plus faire la sieste l'après-midi.

Nous avons donc changé pour une séance le vendredi soir, et c'était une super détente en fin de semaine. Et des couchers faciles en prime, ce qui n'est pas négligeable!

 

- Avec un bébé, l'aspect logistique est à prendre en compte, et certains centres nautiques le négligent. Essayez de visiter ou de faire un test avant, pour voir si vous pourrez gérer sans problème les aspects change avant et après, gestion du nain pendant que vous vous occupez de vous-mêmes (surtout si vous êtes amenés à ne pas y aller à 2).

J'avais opté pour le centre privé pour ces raisons, la piscine à côté de chez nous étant pleine de courants d'air et n'ayant absolument aucun endroit pour poser un bébé.

 

- La pédagogie et le professionnalisme de l'encadrant est primordiale. C'est lui qui va vous apprendre les bons gestes, qui va vous rassurer et vous montrer ce que vous devez/pouvez faire.

Je peux vous dire que je ne faisais pas ma fière les premières fois où on a mis Loulou sous l'eau. Je détestais ça, alors que lui adorait très clairement. La personne qui encadrait m'a rassurée, expliqué comment cela se passait pour l'enfant et ce qu'il ressentait, pour que je me sente mieux et participe positivement à cet éveil.

 

- Prenez de quoi manger pour votre enfant, parce que la piscine, ça creuse!

 

- Pensez à vous démaquiller, sauf si vous avez envie d'un total look "panda-mouillé"...

 

Et maintenant que nous sommes 4 ?

 

Et bien nous avons tenté vendredi dernier les bébés nageurs en fratrie. Avec 1 an de retard, mais nous avons tellement enchaîné les maladies l'année dernière que nous n'avons pu honorer aucune de nos inscriptions.

 

Et là, hélas, la déception a été de taille.

 

Nous sommes allés dans le même centre qu'avant, mais la personne encadrant n'était plus la même. La nouvelle avait clairement juste envie de finir sa journée et de tailler le bout de gras, ce qui ne me dérange pas particulièrement, mais elle n'est à aucun moment allée vers les personnes présentes pour leur expliquer comment porter leurs enfants.

En gros, si nous n'avions pas appris à le faire avec Loulou, et bien cette séance n'aurait servi à rien.

 

Mon fils est tellement à l'aise dans l'eau, qu'il a passé son temps à vouloir en sortir pour mieux y retourner en sautant (sans ses brassards). Il a passé un bon moment, certes, mais à ce compte là on aurait mieux fait d'aller à la piscine. Du coup il a fait une crise quand on lui a dit au bout d'1/2 heure que c'était fini.

 

Pareil pour ma fille. Sans s'en rendre compte, quand on se baigne avec elle on applique les principes appris avec son frère. Cette séance là a donc été une baignade agréable (je me répète, mais 30 degrés, quand même!), mais encore une fois on aurait pu aller se cailler à la piscine, on aurait fait la même chose pour bien moins cher.

 

La logistique avec 2 enfants est juste ENORME. Compter bien 20 minutes de préparation avant, et 30 après. Du coup, les enfants ont mangé à 20h30 (contre 19h00 normalement), et ont été couchés à 21h30. Ils étaient tellement énervés qu'ils ont mis très longtemps à s'endormir, et nous tout autant à profiter de la soirée ...

 

MAIS je n'ai pas baissé les bras, on refait une tentative dans 15 jours, dans le centre nautique à côté de chez nous. Comme ils marchent (ou tiennent debout) tous les 2, la question du change/douche est moins compliquée. Ce sera le samedi matin, avant la sieste de Loulette. Et si Loulou s'ennuie, il aura la piscine et ses toboggans à disposition ...

 

En conclusion, les bébés nageurs, c'est bon, mangez-en! Mais ne négligez pas l'organisation que cela demande ...


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 14:19

PlusouMoins

 

Il y a des semaines où l'on peut clairement dire qu'il ne s'est rien passé d'exceptionnel. Des semaines que quelque part on n'est pas déçu de voir se terminer ...

 

Et puis il y en a d'autres, où la vie nous apporte tellement de surprises qu'on aimerait pouvoir appuyer sur le bouton pause, pour reprendre son souffle, profiter, et mieux repartir.

 

Voici donc, pour la seizième fois, ma semaine en plus et en moins. Une semaine que je peux qualifier sans doute aucun comme la plus mouvementée de l'année. Enfin pour l'instant, parce qu'avec ce qui nous attend je pense qu'il y aura des records à battre!

 

PLUS : ma Loulette qui se lance, refuse ma main tendue, et parcourt sans mon aide les moindres recoins d'une maison que nous voyons pour la seconde fois.

De là à y voir un signe ...

Bien entendu, on est fiers comme des poux, et on l'encourage à tout va ...

Moins : pourtant, dans la famille, il y a encore plus excité que nous : son frère. Qui adoooore lui couper la route et la voir s'étaler de tout son long. Donc, depuis mercredi, il passe sa vie au coin (oui oui, on a bien tenté de lui expliqué avant de le punir, mais rien n'y fait, la tentation est trop forte!).

 

Plus : Loulou, justement, qui se lève tous les matins en chantant, qui clame haut et fort que l'école c'est trop bien, qui nous raconte tout par le menu (je savoure tant qu'il le fait!), qui ne veux pas que les samedis arrivent parce qu'il doit rester avec nous.

Moins : les réveils nocturnes en pleurs, dûs à cauchemars.

"Mais c'est quoi ton mauvais rêve mon Poussin ?"

"J'ai rêvé que je devais aller chez Nounou ..."

No comment!

 

Plus : cette maison, justement, qui nous a pris par surprise et qui va devenir la nôtre, dans pas longtemps. Jamais je n'aurais pu imaginer la semaine dernière en rédigeant cette rubrique que j'écrirai ces mots-là, 7 jours plus tard. Mais à quoi bon faire taire un coup de coeur, pas vrai ? Je ne veux ni regrets, ni remords!

Nous voici donc partis, vogue la galère ...

Moins : le stress, la précipitation, les doutes, les questions, les nuits blanches, les cheveux blancs (ouf, non!). Tout ce qui fait qu'on ne réalise pour l'instant pas l'énormité de ce qui nous arrive, qu'on ne savoure pas notre chance et notre bonheur.

 

Demain. Oui, demain, nous pourrons sabrer le champagne, nous asseoir, et nous dire qu'on est juste deux fous mais qu'on a eu fichtrement raison.

 

C'est tout pour aujourd'hui, mais c'est déjà pas si mal, non ?

 

Un ENORME MERCI à vous toutes qui vous êtes manifestées, ici et ailleurs. Merci pour vos petits mots, pour vos encouragements, qui ont permis au petit vélo que j'ai dans la tête de tourner un peu moins vite.

 

Je vous raconterai la suite, bien entendu ...

 

Excellent we à toutes.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 08:35

 

Le blog a déménagé.

 

Vous pouvez désormais retrouver cet article à l'adresse suivante :

http://malise.net/2012/09/14/libertad/

Repost 0
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 12:23

 

Le blog a déménagé…

 

Vous pouvez retrouver cet article en cliquant sur le lien suivant :

http://malise.net/2012/09/13/nuits-blanches/

Repost 0
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 13:11

 

Quand j'étais petite, j'avais tout un tas de peluches qui trônaient sur ma commode.

 

Je ne me souviens pas en avoir eu dans mon lit, mais je me souviens parfaitement du réconfort qu'elles me procuraient quand je les caressais ou les serrais contre moi.

 

Il y avait la peluche offerte par mon frère, celle ramenée par mes parents d'un voyage sans nous, celle attrapée rien-que-pour-moi par Mon-Père-ce-Héros dans une fête foraine, celle que j'avais trouvée dans le grenier de ma Grand-Mère (et qui puait, allez comprendre pourquoi elle me plaisait). Il y avait des chiens, essentiellement, parce que je les adoraient. Il y en avait des tout doux, des tout râpés, de vraiment moches et d'autres trop trop beaux!

 

En viellissant, je m'en suis séparée, petit à petit, en les donnant à Emaüs la plupart du temps. Je n'ai gardé je crois que le petit ours offert par mon frangin, avec écrit en gros "Je t'aime" sur son tee-shirt rouge. Certainement parce que nos relations reviennent de loin, à mon frère et moi. Tout un symbole de notre Amour vache d'il y a 20 ans!

 

Je ne devrais donc pas être surprise de l'engouement que mes enfants ont pour leurs doudous.

 

Mon fils dort avec une montagne de peluches à ses pieds, mais reste fidèle aux deux chiens qu'il a depuis sa petite enfance. Celui que l'on avait placé d'office dans son berceau dès la maternité, et celui que lui avait donné un exposant à un vide-grenier. Coup de foudre instantané, il ne s'en est plus jamais séparé.

 

Nature 4178

 

Eux-seuls ont le pouvoir de l'endormir, serrés contre son visage. Parfois, je les retrouve lui servant de cache-col lorsque je vais le voir avant d'aller me coucher.

 

Nature 4167

 

Leurs noms font partie des premiers mots qu'il a su dire, et pourtant ils ne sont pas simples à prononcer. Bien que nous ayons depuis toujours imposé qu'ils restent dans son lit, il a pris l'habitude en devenant plus grand de les descendre avec lui à son réveil. Un gros chagrin ne peut vraiment être consolé que s'il a ses doudous dans les mains. Ils sont sa sécurité, sa bouée de sauvetage, son repère affectif.

 

Bien sûr, il a voulu les emporter à l'école, mais nous n'avons pas eu besoin de trop insister pour qu'il comprenne qu'il ne pourrait pas.

 

Ma fille quant à elle est tout aussi fidèle à son doudou favori, auquel elle a ajouté un nouveau venu reçu pour ses 1 an.

C'est moi, pour le coup, qui ai eu un coup de coeur pour lui. Je l'avais offert à ma nièce pour sa naissance, et suis retournée en chercher un pour Loulette tellement il est mignon.

 

Nature 4170

 

Si elle le pouvait, elle piquerait bien celui de son frère qui vient du vide-grenier. C'est pourtant un chien/renard/écureuil (va savoir) tout peluché, mais qui a indéniablement un truc qui fait craquer les tous-petits.

 

Elle aussi sait déjà dire le nom de son doudou, et elle le cherche quand on lui parle de lui. Je fonds quand je la vois le prendre, le serrer, puis me le tendre pour que je le câline à mon tour.

 

Il y a aussi ses poupées en tissus, qu'elle embrasse en les serrant fort contre son visage, et berce avec attention.

 

Nature 4172

 

Des doudous, chez nous, il y en a tellement qu'on en retrouve dans toutes les pièces ... Mais vu la joie qu'ils procurent à mes mini doudou-addicts, j'accepte volontiers de me laisser envahir!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 13:27

Je sais, j'ai un gros train de retard. Le film était présenté au Festival de Cannes l'année dernière, et je le découvre maintenant, mais j'ai une bonne excuse. Deux, en fait : mes nains ...

 

J'ai bien essayé de soudoyer Belle-Maman pour qu'elle les garde plus souvent afin de conserver mon capital culture, mais elle n'est pas vénale. Ni folle au point de consacrer tous ses we à ses petits-enfants (hélas!).

 

Et, compte tenu de notre éloignement géographique avé la Grand'Ville, le budget baby-sitter / consommation de carburant nous paraît un peu déraisonnable pour 1 heure 30 de cinéma. Sans compter qu'un petit pas pour la Planète, ... !

 

En résumé, le dernier film que je suis allée voir remonte à ma seconde grossesse, ce devait être "Black Swan", ou peut-être "Raiponce". Rien à voir, c'est vrai, mais je mets un point d'honneur à faire des choix éclectiques, même en allant au ciné deux fois par an.

 

J'ai vu "La Guerre est déclarée", donc.

 

Et, bien entendu, j'ai pleuré. Et pas qu'un peu.

 

"Tu le cherches, aussi" m'a dit mon Amoureux, et il n'a pas tord.

 

Je ne sais pas pourquoi, depuis que j'ai mes Loulous, je veux regarder TOUS les films qui parlent d'enfants, de grossesse, de couples.

 

Peut-être pour comparer, me rassurer, me projeter ... C'est un peu comme quand on lit des blogs de Mamans, il y a quand même un côté un peu voyeur, non ? (de là à dire que je suis exhibitionniste en alimentant le mien ... Passons!)

 

Malheureusement pour moi, si on fait des films traitant de ces sujets, c'est rarement pour montrer la banalité du quotidien. Donc, forcément, à un moment, je pleure. Ma maternité a décuplé mon empathie, elle a multiplié mes angoisses.

 

"La Guerre est déclarée" est un beau film, vraiment. L'histoire d'un couple qui découvre que leur petit garçon de 18 mois a une tumeur au cerveau, et qui se bat contre la maladie avec acharnement.

 

En toute franchise, je n'ai pas trouvé les comédiens particulièrement bons, même si ce n'était pas une découverte dans le cas de Valérie Donzelli ("La Reine des Pommes", au secours!"). Et puis il y a cette scène chantée, qui décrédibilise un peu le sujet, pourtant poignant.

 

Mais, quand on sait que les comédiens jouent leur propre rôle, leur ton ne pouvait être que juste. Leurs émotions réelles. Leur questionnement face à un corps médical qui en dit le moins possible, ou ne sait trop quoi dire, parfaitement exprimé.

 

Pour représenter leur combat, et leur volonté de vaincre cette maladie, une jolie métaphore est utilisée : le couple se met à courir pour évacuer, ou pour échapper à tout ça. D'abord avec difficulté, puis avec de plus en plus de maîtrise. Exactement comme leur attitude lorsque le cancer évolue. D'abord perdus, puis luttant avec acharnement ...

 

Je n'en dit pas plus, je ne veux rien gâcher.

 

Vous l'avez compris, j'ai beaucoup aimé. Et je vous encourage à le voir, si ce n'est déjà fait ...

 

http://www.radiocontact.be/GED/00070000/70000/70030.jpg

"La Guerre est déclarée" de Valérie Donzelli, 2011

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 14:00

 

Le blog a déménagé.

 

Vous pouvez désormais retrouver cet article à l'adresse suivante :

http://malise.net/2012/09/10/oh-temps-suspends-ton-vol/

Repost 0
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 14:43

PlusouMoinsAllez, c'est reparti pour les petits bilans de fin de semaine, comme ça quand je serai vieille et toute décrépite je serai trop contente de me relire pour me rappeler comment elle était ma vie en 2012 ...

 

Plus : cette rentrée des classes facile et pas du tout traumatisante, et les 2 matinées qui ont suivi ... Tout roule. Chaque soir, Loulou raconte sa journée en détail (j'espère qu'il sera toujours aussi bavard!), et j'adore ça.

Moins : ce gros gros regret encore plus présent de n'avoir jamais pu le mettre en crèche. Je suis persuadée aujourd'hui que c'est ce qu'il lui aurait fallu. Mais bon ...

Moins : ma Poupée, encore toute chamboulée. Le retour chez la Nounou est définitivement très difficile pour elle ...

 

Plus : les énormes progrès qu'ils ont fait tous les 2 cet été, et leur complicité dont on se régale. Bon, un peu moins quand ils font des concours de cris stridents, mais quand même.

Moins : leurs concours de crises, aussi. Loulou commence à répondre "Je fais ce que je veux!" tout en jetant tout ce qu'il a sous la main, et Loulette s'arrache les cheveux. Si si, je vous jure. A 13 mois ...

 

Plus : la sérénité qui ne nous a pas quittés, malgré la rentrée et la reprise du boulot. Mon Amoureux et moi, on arrive à se parler sans s'engueuler. Pire, même, on dirait bien qu'on s'aime toujours ... C'est bien les vacances, quand même!

Moins : bon, faut pas déconner non plus, la réalité nous rattrape forcément à un moment. Donc là c'était pour une sombre histoire de machine à laver en panne depuis début août, et le fait que je commençais un peu à en avoir marre de laver les slips à la main ... Comment ça j'aurais pu m'en occuper moi-même d'appeler le réparateur ? Dis oh, t'es de mon côté ou bien ???

 

Plus : les nuits toujours complètes, joie et bonheur.

Moins : alors pourquoi je n'arrive pas à me lever quand le réveil sonne. Hein, pourquoi ?

 

Sur ce, je vous laisse, faut quand même que je justifie ma paie!

 

Bon we à toutes!!!

 

P.S. : les slips dont je parle sont ceux de mon fils. Mon Amoureux, y'a pas moyen! Qu'il porte des slips, je veux dire !!!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0

Présentation

  • : Mes enfants, mon blog, ... et moi
  • Mes enfants, mon blog, ... et moi
  • : Une fenêtre sur ma vie, une porte ouverte sur mes bonheurs, un accès à mes pensées, un passage vers mes humeurs ... Bienvenue chez moi, vous êtes chez vous !
  • Contact

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Merci aux    personnes qui m'ont rendu visite depuis le 22 mars 2012.

Archives

Le blog a déménagé

Ce blog n'est plus mis-à-jour depuis le 07 janvier 2014.

Pour connaître la suite de nos aventures, rendez-vous ici :

http://malise.net

Pour me suivre ...

Suivez-moi sur Hellocoton

http://1.bp.blogspot.com/-Et-LOTl6kGM/T_bMWoVqx4I/AAAAAAAAAQ8/IXHLA99IwiY/s170/fb.png
http://fr.locita.com/wp-content/uploads/2013/03/instagram-application-mobile-photo4.jpg

Le swap du nain : j'en suis!

 

Saturnain

Parfois je suis là, aussi :

macaron-redactrices-turquoise-300px

macaron (2)