Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 14:25

 

Depuis le temps que je me pose la question, je ne pensais pas que ce serait si difficile. Les habitudes sont dures à défaire, et on a beau se préparer, changer ses routines ne se fait finalement pas d'un simple claquement de doigt.

 

Après avoir longuement pesé le pour et le contre, hésité, bataillé, passé un temps infini à trouver la solution qui me conviendrait le mieux, j'ai le plaisir (et quelques angoisses) de vous annoncer que le blog quitte ces lieux pour un nouveau départ. 

 

J'avais un nom de domaine (hu hu, la classe!), un hébergeur et une autre plate-forme dans mes tuyaux depuis le mois d'août quand même, mais c'est finalement cette nouvelle année qui m'a enfin permis de découvrir et d'aménager mon nouveau second chez moi.

 

Je sais que cela va signifier la perte de mon référencement, la baisse de la fréquentation, et probablement l'arrêt des sélections Hellocoton pendant un certain temps, mais je sais aussi que je peux compter sur vous pour me rejoindre. Hein? Hein?

 

J'ai pris la décision de laisser ce blog en l'état et de ne pas transférer tous mes articles (409, waouh!!!), j'ouvre une nouvelle page et j'espère qu'elle vous plaira autant qu'à moi.

 

Je vous retrouve donc désormais ici :

 

http://malise.net

 

A très vite!

 

http://1.bp.blogspot.com/-v_Y5Kesxob8/TVSEnSJ9CLI/AAAAAAAADnY/vcYAwgcirRE/s400/weloveit.jpg

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

badge mapage hellocoton 125x25 white

1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 14:43

 

Le blog a déménagé...

 

Vous pouvez retrouver cet article en cliquant sur le lien suivant :

http://malise.net/2014/01/01/2014-be-good-please/

25 décembre 2013 3 25 /12 /décembre /2013 13:59

 

Le blog a déménagé...

 

Vous pouvez retrouver cet article en cliquant sur le lien suivant :

http://malise.net/2013/12/25/en-attendant-noel-24picbeforexmas/

19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 14:48

 

Pour le premier Noël de Loulou, pour notre premier Noël de parents, nous avions volontairement oublié de passer par la case "calendrier de l'avent". Il avait 7 mois, ne connaissait le chocolat que parce qu'il nous voyait en boulotter, et ses petits doigts boudinés n'étaient pas encore prêts pour la terrible épreuve de l'ouverture de la fenêtre en carton.

 

Pour son second Noël, Loulou avait 19 mois donc, et comme le chocolat était devenu son meilleur ami (merci Mamie!) et que j'avais très envie de me lui faire plaisir, j'ai acheté une jolie boîte estampillée "calendrier de l'avent" avec de petits dessins représentant tous les symboles de Noël (la neige, les lutins, les rennes, les cadeaux, toussa). Les chocolats étaient moyens-bofs, mon petit bonhomme ne connaissait pas encore les chiffres ni les jours ni l'avent ni le Père-Noël ni rien de rien, donc le calendrier n'a pas vraiment eu le succès escompté, et si mes souvenirs sont bons même mon Amoureux gourmand a préféré passer son tour.

 

L'année d'après, j'ai été aspirée par le tourbillon marketing, et j'ai craqué pour un calendrier Kinder. Je m'étais dit que là au moins je mettais toutes les chances de mon côté, parce que Kinder quoi! Loulette qui avait 6 mois a trouvé la boîte très jolie et l'a tatouée de quelques léchouilles. Loulou quant à lui a trouvé sympa d'ouvrir les petites cases, de commencer à repérer les chiffres, mais a laissé la plupart des chocolats. Damned, nous avons dû les manger pour lui, et en toute franchise, ils étaient tout aussi moyens-bofs que ceux de l'année d'avant, la marque et le prix en plus. Grosse déception, parole de fan de schokobons!

 

L'année dernière, je me suis creusée la cervelle pour ne pas réitérer. Loulette connaissait aussi le chocolat (non non, pas grâce à Mamie, Loulette est ma deuxième donc, bon ...) mais n'aimait pas plus que ça. Je vous rassure (ou pas), ça a bien changé. Bref, j'ai misé sur le packaging, et elle a eu droit à son joli calendrier ... Barbapapa.

Pour son frère, j'avais bien compris qu'il était inutile de continuer avec le chocolat, je me suis donc rabattue sur un calendrier Célébrations, celui avec les minis mars, minis snickers, minis twix, etc. Le diable quoi.

Je pensais qu'il aimerait d'avantage, je me suis trompée.

J'ai commis LA grosse erreur de Maman multipare débutante, alors que bon ça commençait pourtant à faire quelques mois que j'avais mes 2 loupiots : ne JAMAIS offrir des choses différentes aux enfants. JAMAIS. Sinon, c'est le drame assuré.

Donc Loulette voulait des snickers, et j'ai beau être détendue de l'alimentation avec elle, de ça il n'était point question! Et Loulou voulait des Barbapapas. Non, pas les chocolats dans le calendrier, mais les gros bonhommes tout mous dessinés dessus.

Donc on a eu un mois de cris et de larmes, et au final une fois de plus c'est Papa et Maman qui ont fini les calendriers en janvier.

 

Cette année, j'ai donc décidé de changer une nouvelle fois de stratégie, et "légèrement" influencée par toutes les supers Mamans blogueuses, j'ai opté pour le calendrier home-made. Un peu kitch, mais sooo Christmas-time, les enfants l'adorent!!!

 

Voici la merveille, tadaaaam :

 

Calendrier-de-l-avent-1.jpg

 

Calendrier-de-l-avent-2.jpg

 

Une petite case cousue pour chaque jour, que j'ai voulu remplir de surprises différentes.

Je me suis donc équipée de pâtes de fruits à 60 euros le kilo pour qu'elles soient bien bien naturelles (oui, je ne m'en suis rendue compte qu'au moment de payer, ahem!), de pâtes d'amande en forme de fruits, de rochers Ferrero, de papillotes en forme d'escargot, de petits bonbons ours, de petites sucettes bonbon, de sucettes au chocolat en forme de Père-Noël ou d'ourson ... J'avais prévu aussi des petites barrettes, ou des bracelets, ou des tours de manège, ou encore un petite boîte Playmobil pour le dernier jour.

 

Chaque matin, Loulou nous montre la case du jour, et je les rempli au fur et à mesure. Je les connais mes loustics, je ne tiens pas à ce que les cases soient toutes pillées avant Noël, ni à ce qu'ils ouvrent tous les paquets pour choisir celui qui leur plait le plus ...

 

Bref. Objectif pédagogique, ludique, gourmand ... et malheureusement depuis le début du mois, incitatif. Nous ne le voulions pas, mais comme Loulou est particulièrement difficile en ce moment, le calendrier de l'avent est devenu une carotte. Il a remplacé le Père-Noël qui n'a pas marché très longtemps en définitive, et est ma foi assez efficace.

 

Sauf que du coup, depuis le 1er décembre, je crois que Loulou a du avoir droit à 7 ou 8 surprises (sur les 18)("particulièrement" difficile était un euphémisme, mais je suis sûre que vous aviez compris).

 

Et puis au final, ils n'aiment ni l'un ni l'autre les pâtes de fruits, ni les pâtes d'amande, ni les sucettes (bonbon ou chocolat). Seuls les bonbons en gélatine ou les papillotes ont du succès. Je me demande bien pourquoi je suis allée chercher tout ça!

 

C'est donc l'année prochaine, après 5 ans d'expérimentation, que j'espère réussir à obtenir le calendrier de l'avent parfait pour les petits : pas de chichi, les bonbons seront mes amis.

 

Simple, direct, efficace ... Succès garanti!

 

Et vous, votre calendrier de l'avent, il est comment?

  Calendrier de l'avent 3

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

badge mapage hellocoton 125x25 white

11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 14:44

 

Le blog a déménagé.

 

Vous pouvez retrouver cet articticle en cliquant sur le lien suivant : http://malise.net/2013/12/11/je-vois-la-vie-en-marron/

8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 14:49

 

Le blog a déménagé.

 

Vous pouvez désormais retrouver cet article à l'adresse suivante :

http://malise.net/2013/12/08/ma-petite-mere/

Published by malise - dans Vis ma vie
commenter cet article
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 14:50

 

Le blog a déménagé.

 

Vous pouvez désormais retrouver cet article à l'adresse suivante :

http://malise.net/2013/12/02/mademoiselle-boude/

1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 10:00

 

Le blog a déménagé…

 

Vous pouvez retrouver cet article en cliquant sur le lien suivant :

http://malise.net/2013/12/01/les-bijoux-acidules-votre-cadeau-de-noel-incontournable-concours/

28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 14:47

 

Ce n'est pas la première fois que je vous parle ici de mon amour pour la lecture, qui me transforme parfois en véritable boulimique de livres. Même si je n'ai en définitive que très peu de temps à leur consacrer (merci mon blog qui a transformé mes déjeuners-lecture de livres en déjeuners-écriture-lectures de blogs), je profite de mes trajets quotidiens en train pour en dévorer le plus possible. Et comme je ne suis pas du tout sectaire dans mes choix, je lis un peu de tout et de rien, et toujours avec plaisir.

 

Enfin, je dis toujours, mais j'aurais du rajouter "d'une manière générale". Parce que pour la première fois dans ma longue carrière de dévoreuse de romans, je suis tombée sur un os tellement sec que je m'y suis cassée les dents.

 

Dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire organisés par PriceMinister-Ranuken, j'ai eu la plaisir d'être marrainée par la très gentille Sylvie du blog Le coin des voyageurs.

 

La liste des nominés de la rentrée littéraire 2013 était très alléchante, et comme Nancy Huston fait partie des auteurs que je veux découvrir depuis longtemps, je n'ai pas trop hésité à jeter mon dévolu sur son roman.

 

Et j'avoue honteusement que j'aurais mieux fait de m'abstenir, car il est le seul roman que j'ai ouvert, puis refermé sans être parvenue à la fin. Pourtant je me suis accrochée voyez-vous, j'ai essayé de tenir bon. Mais au bout de cinq tentatives (oui, cinq, je suis tenace) complètement infructueuses, j'ai laissé tomber avant de sombrer dans un coma provoqué par l'ennui.

 

Pourtant le pitch semblait prometteur :

"Sur un lit d’hôpital, Milo s’éteint lentement. À son chevet, le réalisateur new-yorkais Paul Schwarz rêve d’un ultime projet commun : un film qu’ils écriraient ensemble à partir de l’incroyable parcours de Milo. Dans un grand mouvement musical pour chanter ses origines d’abord effacées puis peu à peu recomposées, ce film suivrait trois lignes de vie qui, traversant guerres et exils, invasions et résistances, nous plongeraient dans la tension insoluble entre le Vieux et le Nouveau Monde, le besoin de transmission et le rêve de recommencement.

Du début du XXe siècle à nos jours, de l’Irlande au Canada, de la chambre sordide d’une prostituée indienne aux rythmes lancinants de la capoeira brésilienne, d’un hôpital catholique québécois aux soirées prestigieuses de New York, cette histoire d’amour et de renoncement est habitée d’un bout à l’autre par le bruissement des langues et l’engagement des coeurs. Film ou roman, roman d’un film, Danse noire est l’oeuvre totale, libre et accomplie d’une romancière au sommet de son art."

 

Le roman est tourné d'une manière assez particulière : la vie du personnage central, Milo Noirlac, un ancien réalisateur en train de vivre ses derniers instants dans un lit d'hôpital, est mise en scène par son compagnon Paul Schwartz. Tout est vu à travers ses yeux, comme s'il tournait les scènes d'un film. Il imagine les lumières, les décors, les héros, et raconte leurs histoires singulières en imaginant comment les mettre en valeur, créer le suspens ou apporter sympathie ou antipathie. Comme s'ils avaient une caméra braquée sur eux.

 

Très vite, les vies et les époques se mêlent, se mélangent, les personnages déboulent sans crier gare. On ne sait plus qui est qui, qui fait quoi. On passe de Milo à sa mère Awinita, une jeune femme indienne venue se prostituer à Montréal, puis à son grand-père Neil, immigré d'origine irlandaise.

Je ne crains pas particulièrement les romans complexes, j'ai eu ma période Dostoïevski et Boulgakov, et pourtant je me suis retrouvée noyée dans des détails et des récits auxquels je n'ai pas réussi à trouver de sens, et encore moins d'intérêt.

 

J'ai trouvé le style ampoulé, le rythme décousu, les personnages sans attraits. L'ambiance est lourde, limite glauque.

Ajoutez à cela le fait que tous les dialogues sont en anglais (avec la traduction en pied de page), et vous obtenez un roman particulièrement difficile à lire, dans lequel je n'ai absolument pas réussi à entrer.

 

Etant parrainée, j'avais la possibilité de ne pas écrire de critique. Mais par curiosité je suis allée faire quelques recherches, et j'en ai trouvée certaines de tellement dithyrambiques que j'ai eu envie de rétablir l'équilibre en donnant mon point de vue de lectrice du dimanche.

 

Alors voilà, si vous l'avez lu et que vous avez aimé, je suis curieuse de connaître votre version.

 

Pour ma part, je lui attribue la note de 7/20, et je pense que je ne pousserai pas le masochisme à lire d'autres romans de Nancy Huston. Dommage.

 

Merci à PriceMinister pour l'envoi de ce livre, je suis ravie d'avoir eu l'opportunité de donner mon avis, même s'il est très loin d'être positif!

 

Danse-noire-Nancy-Huston.jpg

Photo d'aussi mauvaise qualité que le roman ...

Oups, pardon!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

badge mapage hellocoton 125x25 white

26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 14:49

 

Le blog a déménagé.

 

Vous pouvez retrouver cet article à l'adresse suivante :

http://malise.net/2013/11/26/le-chantage-au-pere-noel/

Présentation

  • : Mes enfants, mon blog, ... et moi
  • Mes enfants, mon blog, ... et moi
  • : Une fenêtre sur ma vie, une porte ouverte sur mes bonheurs, un accès à mes pensées, un passage vers mes humeurs ... Bienvenue chez moi, vous êtes chez vous !
  • Contact

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Merci aux    personnes qui m'ont rendu visite depuis le 22 mars 2012.

Archives

Le blog a déménagé

Ce blog n'est plus mis-à-jour depuis le 07 janvier 2014.

Pour connaître la suite de nos aventures, rendez-vous ici :

http://malise.net

Pour me suivre ...

Suivez-moi sur Hellocoton

http://1.bp.blogspot.com/-Et-LOTl6kGM/T_bMWoVqx4I/AAAAAAAAAQ8/IXHLA99IwiY/s170/fb.png
http://fr.locita.com/wp-content/uploads/2013/03/instagram-application-mobile-photo4.jpg

Le swap du nain : j'en suis!

 

Saturnain

Parfois je suis là, aussi :

macaron-redactrices-turquoise-300px

macaron (2)